Aristide Bancé : «Il faut tout faire pour aller en finale»

Les Étalons du Burkina affrontent le samedi 28 janvier 2017 les Aigles de Carthage de la Tunisie à Libreville pour l’ouverture des quarts de finale de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2017. Pour Aristide Bancé, tout le monde est prêt à se battre pour obtenir la qualification.

Disputer pour la troisième fois une demi-finale de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN). C’est l’objectif visé par les Étalons du Burkina ce samedi 28 janvier 2017 en quarts de finale de la 31e édition. La confiance règne dans le groupe. « On est bien pour jouer ce match. On va jouer comme les autres matchs avec beaucoup d’agressivité pour pouvoir gagner. Il faut soutenir le groupe », explique Aristide Bancé.

L’attaquant des Étalons poursuit : « tout le monde est en forme pour jouer. Celui qui n’a pas joué le match précédent, s’il joue, je pense qu’il peut encore faire mieux. C’est ce qui est plus important ».

Les souvenirs de 2013 où les Étalons avaient atteint la finale sont encore vivaces et Aristide Bancé rappelle que les conditions sont similaires : « on se rappelle en 2013, c’est ce qu’on avait fait. On a fait deux nuls et une victoire. On est sorti avec cinq points ». Aristide Bancé insiste aussi sur le fait qu’il ne s’agit des matchs de poules mais des matchs à élimination directe.

« On va se battre »

Ce qui fait que les matchs seront abordés de façon différente. « Samedi, il y a une équipe qui doit forcément rentrer à la maison. On va tout faire pour que ce ne soit pas nous. On va se battre. C’est le moment où jamais », assure Bancé qui tient à disputer la finale de la CAN 2017 et remporter le trophée.

Toutefois, l’attaquant des Étalons reconnait qu’il faut aller pas à pas pour atteindre l’objectif fixé. «On est dans les 8 (équipes des quarts de finale, ndlr). Il faut tout faire pour aller en finale  Il ne faut pas être pressé. Il faut aller match par match. Et c’est samedi le plus important. Il faut tout faire pour gagner ».

Pour son premier match avec les Étalons, Paulo Duarte s’est imposé 2 à 0 en terre tunisienne face aux Aigles de Carthage. En 1998, les Étalons avaient éliminé les Aigles de Carthage en quarts de finale lors de la séance des tirs aux buts (1-1 ; 8-7 tab).

Boukari OUEDRAOGO

Burkina24



Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page