Abdoul Razack Traoré : «On gagne ensemble, on perd ensemble»

438 0

Les séances de tirs au but sont souvent une question de chance dans le football car les plus grands footballeurs, Ronaldo, Messi, Ronaldhino, Romario, Ibrahimovic,  en ont ratés dans leur carrière. Le mercredi 1er février 2017, les Étalons du Burkina ont perdu lors de la séance des tirs au but face aux Pharaons d’Egypte (3-4 ; 1-1). Hervé Kouakou Koffi, le gardien de but des Etalons et Bertrand Traoré, ont raté les leurs. Mais pour Abdou Razack Traoré, c’est toute l’équipe qui a perdu.

Abdou Razack Traoré n’a pas apprécié d’être interrogé sur les joueurs burkinabè, Hervé Kouakou Koffi et Bertrand  Traoré face aux Pharaons d’Egypte. Le mercredi 1er février 2017 en demi-finale, c’est lors de ces exercices fatidiques que les Étalons sont éliminés au stade des demi-finales de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2017.

« Ils ont raté mais c’est comme si c’était toute l’équipe qui a raté. On gagne ensemble, on perd ensemble. C’est l’équipe qui a raté les penaltys », estime Abdou Razack Traoré pour qui à la fin d’un match, on demande d’abord qui a gagné. Et quand c’est ainsi, c’est toute l’équipe qui a gagné. Dans la vision du milieu de terrain burkinabè, si les Etalons avaient gagné avant les tirs au but, l’on n’en parlerait pas.

« Nous sommes tous déçus parce que nous avons joué un bon football. Nous avons tout essayé aujourd’hui mais, on a subi la dure loi du football », regrette le Burkinabè.

Pour le moment, Abdou Razack Traoré est concentré sur les matchs des demi-finales qu’ils disputeront le samedi 4 février 2017 entre le vainqueur de la deuxième demi-finale entre le Cameroun et le Ghana.

Boukari OUEDRAOGO

Burkina24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre