Mon humble hommage à nos valeureux Étalons

810 0

Les soutiens aux Etalons continuent d’affluer. Ici, un poème envoyé à Burkina24 par Arnaud Maré.

ETALONS, MERCI

Etalons, je vous dis MERCI

Non, que dis-je, ici ?

Le Faso vous dit MERCI

Oui, la Patrie vous dit MERCI !

 

Merci de m’avoir appris

Que pour la Patrie,

C’est grands et petits réunis,

Croyances, appartenances et ethnies,

Intelligemment bannies,

Que nous forgeons pour ce peuple béni,

Une grandeur qui ne tarit ; qui ne finit !

 

Oui, Etalons, Etalons du Faso,

Faso, Patrie, Berceau,

Merci de m’avoir appris

Et cela, je l’ai compris

Que nous avons du génie,

Dans nos vies ensemble réunies,

Pour, en tout lieu et en tout temps,

Forger, forcer contre tous vents soufflants !

Respect, félicitations, vénérations et génuflexions d’un continent !

Non, que dis-je ? D’une planète entière nous admirant infiniment !

Je vous chante, oh braves,

De ma voix pas suave,

L’hymne des invincibles,

Des indomptables, des irréductibles…

 

Etalons, la mission à vous nationalement assignée,

Patriotiquement, vous l’avez assumée, jamais résignés

Toujours à l’affût, mais aussi à l’assaut ;

Le cœur marqué de l’indélébile sceau

De ce courage, de cette rage, de ce vertueux et sain bellicisme

Oh, vous avez résisté à tant d’assauts, de séismes

Vous avez commencé la légende

Ensemble, nous la ferons accomplie et grande !

Vous avez marché, couru et galopé…

Dans la dignité, jamais, vous n’avez fléchi, désarmé, capitulé

Et nous l’avons suivi et vu depuis le Burkina reculé

 

Etalons, vous êtes l’espoir ressuscité et la Nation respectée

Vous êtes l’espérance recouvrée et la foi réincarnée et non affectée

 

Charles, cher Charles, manager, capitaine, commandant,

Dis leur, dis à tes hommes, non, à nos hommes si vaillants,

Qu’à ses fils méritants,

Le Faso est reconnaissant !

Dis leur que ce sont vision, patriotisme vrai et audace

Qui nous valent tant d’hommages, que dis-je, de grâces…

Vous avez fait votre part,

Prenons l’engagement de ne point rester à l’écart

 

Etalons : Battants, combattants, conquérants,

Merci de demeurer les garants

De cette fierté juste, légitime, fierté sans rang

Qui, se bonifiant, nous conduira à des succès francs !

Mes chers Etalons, oui, à la conquête de la Liberté,

Mais aussi du Progrès en toute fierté

La Patrie, notre for

Ou la mort,

Nous vaincrons

Oui, nous vaincrons !

 

Vous êtes des lumières

Soyez fiers, puisque la Nation entière est fière,

Exultant d’allégresse,

Célébrant votre prouesse, non, notre prouesse…

Et alors que j’écris, mes larmes,

Insurgées, me laissent sans arme !

Alors à bientôt ! Mais avant, au revoir,

Car, pour la Patrie, ils m’appellent, d’autres devoirs !

Arnaud MARE



B24 Opinion

Les articles signés B24 Opinion sont soumis par nos lecteurs et/ou des libres penseurs et n'engagent que la responsabilité de leurs auteurs.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *