Ouaga: Agression d’un agent à l’Hôpital Yalgado

737 0

Un agent des Urgences traumatologiques du CHU Yalgado Ouédraogo a été victime d’agression le 31 janvier 2017 par un accompagnateur de malade, informe un communiqué rendu public ce 2 février 2017. Suite à cette agression que le personnel juge « barbare », un arrêt momentané de travail aurait été observé.

Les faits d’agression des agents de santé dans leurs postes de travail sont devenus récurrents ces derniers temps. « Le major des Urgences traumatologiques a été agressé le 31 janvier dernier par un accompagnateur de malade à qui il avait demandé de libérer le passage de couloir », indique le communiqué.

La direction générale a condamné l’acte qu’elle juge intolérable et révélateur d’incivisme grave. « Du reste, ce dernier incident en date, tout comme les autres cas du même genre passés, fera l’objet d’une plainte auprès des autorités judiciaires pour suite à donner », précise le communiqué.

Les responsables du CHU-YO estiment néanmoins qu’il est temps que la convention entre le CHU-YO et la Police nationale soit soumise à une relecture en vue de renforcer la sécurité du personnel. Tous les usagers, rassurent-ils, peuvent également saisir la direction générale pour d’éventuelles plaintes qui seront traitées avec diligence.

Pour la défense de la cause des malades, raison d’être de l’hôpital et des usagers, les visiteurs sont tenus de respecter les consignes des soignants. Il a été également porté à la connaissance des accompagnateurs qu’il y a des espaces au sein des services de soins où ils ne doivent pas accéder.

Synthèse de Noufou KINDO

Burkina 24



Noufou KINDO

@noufou_kindo s'intéresse aux questions liées au développement inclusif et durable. Il parle Population et Développement.

Article similaire

QSQ : Que signifie CRS ?

Posté par - 8 novembre 2012 0
Le test populaire des termes de l’actualité burkinabè est à son deuxième passage. Cette semaine, « Qui sait quoi ? » (QSQ) demande…

Il y a 1 commentaire

  1. Sachez également que vous avez dans vos rangs des agents indélicats qui n’hésitent pas un instant à proferer des injures aux malades et leurs accompagants. je ne suis pas convaincu de la raison qui a conduit le Monsieur à agresser l’agent

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *