Taxis à gaz : La police va désormais sévir

236 0

Les policiers ont désormais ordre de saisir les taxis et tout véhicule utilisant le gaz butane comme combustible, a informé le ministre des transports lors d’un point de presse ce 2 février 2017 à Ouagadougou.

Le gouvernement a organisé ce jeudi une conférence de presse avec le ministre de la justice, des droits humains et de la promotion  civique, garde des sceaux et celui des transports et de la mobilité urbaine et de la sécurité routière.

A l’entame de cette rencontre, le ministre de la communication et Porte-parole du gouvernement, Rémis Fulgance Dandjinou, a tenu à féliciter la belle chevauchée des Etalons et à demander de les soutenir pour la 3e place.

Pour rapprocher les justiciables à la justice, le ministre de la justice, Réné Bagoro, a affirmé l’ouverture prochaine de la cour d’appel de Fada N’Gourma, d’un tribunal de grande Instance à Ouagadougou dénommé TGI Ouaga 2 et de celui de Pô. «  Le 24 février prochain nous allons installer le personnel de la Cour d’appel de Fada N’Gourma », a-t-il ajouté.

Il précise également la création de deux pôles spécialisés. A Ouagadougou, un pôle judiciaire dans la lutte contre le terrorisme et un autre pour la lutte contre les crimes économiques à Ouagadougou et dans la capitale économique, Bobo-Dioulasso.

Réné Bagoro a également annoncé la mise en place d’un fonds d’assistance judiciaire pour appuyer les justiciables qui  n’ont pas les moyens de s’octroyer les services d’un avocat.

Au ministère des transports et de la mobilité urbaine, la question des  limiteurs de vitesse est à l’ordre du jour. « Actuellement, l’accent est mis sur l’installation du limiteur de vitesse pour les cars de transport de personnes ou de voyageurs », a déclaré le ministre des transports, Souleymane Soulama. Il ajoute qu’un dispositif de surveillance par contrôle radar sur les grands axes est déjà actif.

Les membres du gouvernement lors de la conférence de presse

Pour ce qui concerne l’utilisation du gaz dans les taxis, après l’expiration des différents sursis accordés aux conducteurs, le ministre des transports affirme que les services de police ont l’instruction de saisir les véhicules qui fonctionnent au gaz butane. “Les services de police ont l’instruction de saisir les véhicules munis de bonbonnes de gaz au cours de leur contrôle“, a déclaré Souleymane Soulama.

Rémis Fulgance Dandjinou a, enfin, rappelé l’arrêté gouvernemental qui encourage les Burkinabè à consommer les produits locaux. Ainsi, le gouvernement demande à certaines structures publiques de s’approvisionner prioritairement avec les produits nationaux comme le riz, le niébé, la pomme de terre, l’oignon, la tomate, l’haricot vert, etc.

Les structures visées par cette mesure sont les cantines scolaires et universitaires, les centres de formation professionnelle, les casernes militaires, les centres hospitaliers et les maisons d’arrêt et de correction.

Jules César KABORE

Burkina 24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre