Charles Kaboré et les Etalons: “Je poursuivrai la réflexion”

205 0

Charles Kaboré, le capitaine des Etalons, avait affirmé qu’il allait prendre congé de l’équipe nationale et que cette CAN est sa dernière. Mais il semble que l’homme pourrait revenir sur sa décision. Du moins, il indique continuer la réflexion.

Cinq CAN d’affilée, 11 ans avec 75 matches en sélection. Charles Kaboré  pense qu’il a fait un beau parcours et éprouve de la reconnaissance pour son pays. « J’ai pris beaucoup de plaisir à jouer aux côtés des frères avec qui je rigole beaucoup. Je vis des moments d’émotions incroyables avec ce groupe. Le Burkina est un pays qui m’est cher. Le Burkina est tout simplement ma fierté. Tout ce que j’ai eu dans ma carrière professionnelle, c’est bien grâce à l’équipe nationale », rapporte le journaliste Alexandre Le Grand Rouamba, membre de la cellule de communication de la Fédération burkinabè de football.

Sa reconnaissance va aussi à l’endroit de ceux avec qui il a fait ses armes au sein des Etalons. « (…) J’ai eu l’honneur d’apprendre beaucoup avec de grands joueurs comme Moumouni Dagano, Mahamoudou Keré, Madi Panendetiguiri, etc. Ils m’ont beaucoup appris et je les en remercie », a-t-il confié.

Charles Kaboré est convaincu maintenant qu’il est temps qu’il prenne sa retraite avec la sélection nationale, parce qu’il reconnaît « qu’on peut continuer à servir son pays sans être joueur ». Néanmoins, des voix s’élèvent pour lui demander de ne pas prendre congé de si tôt. Le capitaine des Etalons promet d’y réfléchir. « (…) Par rapport à ma décision, je poursuivrai la réflexion. Je vais retourner tranquillement dans mon club, prendre un peu de repos et je vous reviendrai »,  a-t-il déclaré.

Charles Kaboré sera encore au gouvernail lors des éliminatoires du Mondial 2018 et surtout, lors de la rencontre des Etalons ce 4 février 2017 avec les Black Stars du Ghana en match de classement de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2017.

Burkina24

Abdou ZOURE

Abdou Zouré est le rédacteur en chef de Burkina24.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre