Année internationale des légumineuses : Le Burkina à l’honneur

218 0

Le Burkina accueille les 10 et 11 février 2017 la cérémonie de clôture de l’Année internationale des légumineuses (AIL) 2016 à Kongoussi et à Ouagadougou. Il s’agit d’un évènement d’envergure mondiale délocalisé de Rome (Italie) au « Pays des Hommes intègres ». La cérémonie est organisée avec la collaboration technique de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO).

« Valorisation des légumineuses dans le cadre des ODD (Objectifs de développement durable) et pour la résilience au changement climatique », c’est sous ce thème que se tient la cérémonie de clôture de l’Année internationale des légumineuses.

L’évènement est placé sous le très haut patronage du Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré et sous le parrainage de son épouse, Sika Kaboré, qui ont assisté à la première journée de clôture de l’évènement à Kongoussi.


Voir aussi ▶ La clôture en images


Kongoussi, ville située dans la Région du Centre-Nord, jadis fleuron de la production du haricot vert a donc abrité ce 10 février 2017 la clôture de l’année internationale des légumineuses avant l’étape de Ouagadougou.

Il existe plus de 18.000 espèces de légumineuses à travers le monde. Au Burkina, les plus connues sont le niébé, l’arachide, le voandzou et le soja. Elles entrent dans l’alimentation humaine, animale mais surtout elles favorisent le développement économique et social notamment des femmes et également elles nourrissent le sol.

Et les populations n’ignorent pas les multiples avantages de ces plantes. Elles sont sorties nombreuses ce 10 février aux côtés des autorités. « Célébrer l’année internationale des légumineuses au Burkina, c’est honorer le monde rural en particulier », s’est réjoui le président du Bureau national des Chambres régionales d’agriculture, Saïdou Ouédraogo.

Un stand d’exposition à Kongoussi.

Un appel lancé aux partenaires…

« Les légumineuses sont des aliments qui se digèrent lentement et apportent une sensation de satiété. Pauvres en matières grasses et riches en protéines et en sels minéraux, elles améliorent l’état nutritionnel des personnes vulnérables notamment les femmes enceintes, les enfants et les personnes âgées », a reconnu l’épouse du Chef de l’Etat, Sika Kaboré, marraine de la cérémonie.

La présidente de l’association KIMI a appelé les partenaires à continuer de soutenir ces types d’activités qui favorisent le développement durable. Le Président du Faso, patron de la cérémonie, a salué tous les acteurs pour la promotion des légumineuses. « Elles contribuent à la fertilité du sol », a-t-il réaffirmé.

Après la cérémonie, les hôtes ont pu visiter des stands d’exposition, des parcelles de production de légumineuses de saison sèche et le lac Bam victime d’ensablement. Pour information, le Conseil des ministres du 26 janvier 2017 avait adopté un rapport relatif à l’appel d’offres international n°2016-002T/MEA/SG/DMP du 09/09/2016 pour les travaux de rehaussement du seuil et d’aménagement de périmètres irrigués pour le compte du Projet de restauration, de protection et de valorisation du Lac Bam (Phase 1) (PRPV/LB1). Aussi, faut-il le rappeler, malgré des actions favorables, plusieurs lacs et barrages au Burkina sont menacés.

En rappel, l’année 2016 a été proclamée Année internationale des légumineuses par la 68e Assemblée générale des Nations Unies. Ceci pour mettre en exergue la valeur nutritionnelle d’une famille de végétaux dont les produits à eux seuls remplissent plusieurs fonctions.

A la suite du choix porté sur le Burkina pour sa célébration, de nombreuses activités ont été menées, a expliqué la Directrice adjointe de la FAO, Maria Helena Semedo. Elle a cité notamment des campagnes de sensibilisations, des rencontres avec les producteurs et productrices, des réunions internationales, des discussions en ligne, etc.

Noufou KINDO

Burkina 24


Voir d’autres photos ▶ Cliquez ici


Noufou KINDO

@noufou_kindo s'intéresse aux questions liées au développement inclusif et durable. Il parle Population et Développement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre