Succès cinéma : « Adieu belle-mère » de MCZ classé premier

846 0

L’association Succès cinéma Burkina Faso (SCBF) a procédé, ce vendredi 10 février 2017, à la proclamation des résultats du 5e cycle compétitif. Huit films ont été retenus et trois ont été primés.

Le 5e cycle compétitif des films de la SCBF  s’est déroulé du 18 janvier au  31 décembre 2016. Huit films ont été retenus pour la compétition et trois ont suscité l’engouement du public.

L’association s’est basée sur le nombre d’entrées, précisément le nombre de tickets vendus pour primer les lauréats par une bonification. Les trois films qui ont eu le plus important nombre d’entrées ont reçu des bonus pour la réalisation de leurs prochains films.

Le premier film,  avec 18 052 entrées, a été réalisé par  Z production, du musicien MCZ. Il a pour titre « Adieu belle-mère » et a eu droit à une bonification de 20 millions de F CFA.  « Papa mon rival »,  avec 11011, réalisé par Savane FM de Charlemagne Abissi, est arrivé deuxième et a hérité d’une enveloppe de  15 millions de FCFA. Et le troisième,  avec 10 178 entrées, est un film de 3 Œil production, de Oumar Danon,  titré « Ma belle-sœur à tout prix », est reparti avec un soutien de 10 million de F CFA.

Alice Stoman, représentant la coopération suisse

Alice Stoman, représentant la coopération suisse, a affirmé que celle-ci soutient l’association depuis sa création en 2011. Pour elle, ce qui est très intéressant c’est que  « l’initiative de l’association vise à promouvoir un accroissement de la quantité et de la qualité des films et (…) ainsi, on a des films qui reflètent les intérêts,  les goûts du public burkinabè ».

MCZ de son vrai, nom Napon Yacouba, premier au classement, a laissé entendre qu’il est très heureux et qu’il va continuer à se battre. Il a saisi l’occasion pour lancer un appel à tous les sponsors pour aider le cinéma burkinabè à mieux se porter.

Le président de l’association SCBF, Gaston Kaboré, a rappelé que l’objectif de cette compétition est d’aider les sociétés de production en contribuant au coût de production de leur film. Il a souligné que les conditions d’éligibilité sont, entre autres, la réalisation d’un minimum de 10 000 entrées et le dépôt d’un chèque. Gaston Kaboré a affirmé que « les bonus perçus par les trois lauréats vont servir à être réinvestis dans leurs prochains films ».

 Le président de l’association a annoncé que le 6e cycle compétitif a commencé le 1er  janvier 2017 et s’achèvera le 31 décembre 2017.

Irmine KINDA (Stagiaire)

Burkina 24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *