FESPACO 2017 : Le Ministre ivoirien de la jeunesse soutient de jeunes cinéastes nominés

202 0

Figurant au nombre des films sélectionnés dans la catégorie des longs métrages en course pour l’Etalon d’or du Yennnega au Festival Panafricain du Cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO) du 25 Février au 04 Mars 2017, « Innocent Malgré Tout » de Jean de Dieu Konan et Kouamé Samuel Mathurin Codjovi, deux jeunes réalisateurs ivoiriens ont été reçus en audience le jeudi 09 février dernier par le ministre ivoirien de la Promotion de la Jeunesse, de l’Emploi des Jeunes et du Service Civique, Sidi Touré.

Jean de Dieu et Kouamé Samuel sont âgés respectivement de 22 et de 25 ans. Acteurs, scénaristes, autodidactes leur premier long métrage a été nominé à l’édition 2017 du FESPACO.

« Nous sommes venus vous informer de ce que nous faisons et présenter notre premier long métrage qui participe à une compétition internationale (FESPACO) », ont-ils indiqué au ministre ivoirien de la Promotion de la Jeunesse, de l’Emploi des Jeunes et du Service Civique, Sidi Touré. Ils ont sollicité très prochainement le parrainage du ministre pour les accompagner dans leurs différentes initiatives à venir.

Faisant de l’entrepreneuriat des jeunes et leur promotion le socle de sa mission dans le gouvernement du Premier ministre Amadou Gon Coulibaly, le ministre a exprimé toute sa fierté à ses hôtes et a dit se disposer à ses invités dans leurs projets à venir.

« Je reste disponible pour vous accompagner dans ce que vous faites au-delà de votre participation au FESPACO. Car vous démontrez qu’il y a des raisons de croire en notre jeunesse. Félicitations », a signifié le ministre selon qui quelle que soit l’issue de la compétition, les Ovoiriens Jean de Dieu et Kouamé Samuel auront le mérite d’être reconnus à l’international.

Ces deux jeunes ivoiriens cofondateurs de la société Rebel Reaction Prod,  ont à leur actif plusieurs films. Le dernier long métrage « Innocent Malgré Tout », avec lequel ils partent à Ouagadougou a été également nominé au festival Ecrans Noirs de Yaoundé en juillet 2016 au Cameroun.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU

Burkina24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre