Avenue Daniel Ouézzin Coulibaly : Des commerçants se font entendre

606 0

Les commerçants de Bobo-Dioulasso souhaitent la reprise des travaux de bitumage de l’Avenue Daniel Ouézzin Coulibaly. Ils ont manifesté ce 15 février 2017 pour exprimer cette doléance.

Les commerçants du grand marché de Bobo-Dioulasso, accompagnés par la coordination des organisations de la société civile, ont tenu un meeting ce mercredi 15 février 2017 sur l’avenue Daniel Ouézzin Coulibaly.

Un meeting qui fait suite aux désagréments que les riverains et usagers connaissent aux abords de cette Avenue. Ainsi, ils veulent à travers ce mouvement d’humeur interpeller les premiers responsables afin de trouver des mesures idoines pour soulager la population.

Poussière, mévente, désespoir et désolation, voici la situation dans laquelle les commerçants disent vivre sur l’avenue Ouézzin Coulibaly, à l’entrée Est du marché central de Bobo-Dioulasso.

Face à cette situation désastreuse, non seulement pour les commerçants mais aussi pour les usagers, le groupement de structures de commerçants n’a pas manqué d’exprimer son désarroi face à l’inachèvement des travaux de bitumage de cette avenue Daniel Ouézzin Coulibaly longue d’environ 800 mètres. En effet, c’est sous la transition que les autorités ont lancé le démarrage des travaux de bitumage de cette avenue. Ce chantier en plein centre-ville, à délai d’exécution de cinq mois semble être abandonné par les autorités.

Face au cri de cœur de la population, le premier adjoint au maire de la commune, Martin Coulibaly présent sur les lieux, leur a témoigné le soutien de la commune et promet de transmettre leurs préoccupations à qui de droit dans la recherche de solutions idoines.

A travers une déclaration remise à ce dernier pour transmission au ministre des infrastructures, les OSC interpellent ces premiers responsables dans la recherche de mesures adéquates afin de soulager cette population gênée par la poussière. Toutefois, ils exigent la reprise des travaux sur cette avenue dans « un délai raisonnable » et souhaitent que Bobo-Dioulasso soit au cœur des préoccupations du gouvernement.

Martial SANOU

Correspondant de Burkina24 à Bobo-Dioulasso



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *