Yako : La Fondation Zida pour le Burkindi “donne du sourire à des orphelins”

163 0

La Fondation Zida pour le Burkindi a offert des dons à deux orphelinats ce mercredi 15 février 2017 à Yako. Ce don entre dans le cadre des nombreuses œuvres caritatives de la structure à travers le Burkina Faso.

Deux structures ont bénéficié des dons de la Fondation Zida pour le Burkindi, à savoir l’association pour la protection des orphelins du Passoré, et le centre d’accueil des enfants en détresse Téega Wendé de Yako. Les dons sont composés essentiellement de cartons de sucre, du lait, du savon, des couches, des biscuits et des vivres.

La directrice du centre d’accueil des enfants en détresse Téega Wendé de Yako, Angèle Zida/Guigma, affirme que «ce don est le bienvenu, parce qu’on ne s’y attendait pas et cela constitue tout le nécessaire dont nous avons besoin pour le développement de ces enfants nécessiteux que nous avons en charge ». Elle ajoute que cette donation soulagera dans la prise en charge des enfants.

C’est la première fois qu’une association vient nous rendre visite et nous appuyer dans ce sens», a-telle souligné. Pour elle, les orphelinats dans des zones rurales ne bénéficient pas des gestes des donateurs.

Le directeur exécutif de la Fondation Zida, Fousseni Ouédraogo, explique que « c’est dans le cadre des activités ordinaires de la fondation Zida pour le Burkindi, à travers son projet “donner le sourire aux orphelins”, que se place le geste d’aujourd’hui ». 

Angèle Zida/Guigma, directrice du centre d’accueil des enfants en détresse Téega Wendé de Yako, recevant les dons

Selon lui, une enfance heureuse est une vie d’adulte réussie et qui peut contribuer au développement du Burkina Faso. « L’homme est la résultante de ce qu’il a été à l’enfance », a-t-il expliquéCette remise des dons vise à montrer par la même occasion, le devoir de solidarité de la fondation envers les enfants en détresse.

Pauline Albertine Ouédraogo, présidente de l’association pour la promotion des orphelins du Passoré, a formulé « des mots de remerciement et de reconnaissance à l’endroit des donateurs ». Ces dons profiteront à plus de 267 enfants vulnérables de Yako.

La Fondation ne compte pas s’arrêter là. En effet, le directeur exécutif a affirmé qu’elle «poursuivra ses actions de solidarité à l’intérieur du pays à l’endroit d’autres structures intervenant dans le même domaine et la prochaine destination, c’est Bobo-Dioulasso ». 

Concernant les nouvelles de l’ancien Premier ministre Yacouba Isaac Zida, Fousseini Ouédraogo affirme qu’ « il va bien et tout ce que nous faisons, c’est sous son onction ».

En rappel, la Fondation Zida existe depuis décembre 2015. En plus de l’accompagnement des structures d’accueil d’orphelins, la fondation intervient dans l’éducation à travers le parrainage scolaire.

Jules César KABORE
Burkina 24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre