Burkina : Les agents des péages en grève du 22 au 28 février 2017

241 0

La grève des agents des péages prévue du 22 au 28 février 2017 sur toute l’étendue du territoire burkinabè est maintenue. C’est ce qu’a annoncé, ce mardi 21 février 2017 à Ouagadougou, le Secrétaire général de la Coordination des Comités CGT-B des péages, Hubert Sawadogo. Les agents des péages exigent du gouvernement un examen diligent de leur plateforme minimale.

Le statut du personnel dans le processus de transfert de la gestion de péages au fonds spécial routier n’a pas été clarifié, selon les agents des péages. Le groupe de réflexion sur la gestion du péage qui associerait la coordination des Comités CGT-B des péages promis par le ministre des finances n’a pas été non plus mis en place.

Au fait, les agents de péages disent lutter depuis 2015 pour un statut clair et pour l’amélioration de leurs conditions de vie et de travail. La coordination des Comités CGT-B des péages, à en croire le SG, Hubert Sawadogo, a organisé déjà en 2016 deux sit-in et trois grèves.

« Toutes ces actions menées, malgré la forte mobilisation des agents du péage à toutes les manifestations, n’ont pas fait fléchir véritablement le gouvernement car aucun point de notre plateforme n’a été traité jusqu’à ce jour », déplore Hubert Sawadogo.

Aperçu du présidium lors de la conférence de presse.

Suite au dépôt d’un préavis de grève auprès du Président du Faso le 8 février dernier, explique-t-il, les agents des péages ont été contactés le même jour par la Direction générale du Trésor. Il s’agissait d’une invitation à prendre part aux travaux pendant deux semaines d’une Commission interministérielle sur la gestion du péage.

« Le jour de la prise de contact, le Directeur général du Trésor et de la Comptabilité publique a récusé la présence du camarade de la CGT-B », mandaté par les agents des péages, fait savoir le SG de la coordination des Comités CGT-B des péages.

Chose qui a suscité de longs débats au terme desquels les travaux ont été suspendus en attendant une éventuelle réponse du ministre des finances. « Nous sommes toujours dans l’attente de cette réponse. En attendant, la coordination invite tous les agents des péages à rester mobilisés et à faire en sorte que la grève du 22 au 28 février 2017 connaisse un succès franc », a déclaré Hubert Sawadogo.

Il a indiqué que les agents des péages arrivent très souvent à dépasser les recettes mais il avoue ne pas comprendre pourquoi l’on ne les écoute pas. Aussi, ajoute-t-il, lors de la rencontre Gouvernement/Syndicat, la question a été posée mais n’a pas eu de réponse.

Noufou KINDO

Burkina 24

Noufou KINDO

@noufou_kindo s'intéresse aux questions liées au développement inclusif et durable. Il parle Population et Développement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre