B24 inside : La Croix-Rouge burkinabè dans nos locaux

515 0

Ce jeudi 23 février 2017, une délégation  de la Croix Rouge burkinabè a rendu visite à Burkina24. Une visite de courtoisie pour s’imprégner des conditions de travail du média.

C’est une délégation composée de quatre personnes de la Croix-Rouge burkinabè qui a effectué le déplacement dans les locaux de Burkina24. Après un entretien avec le directeur général de Burkina24, Roland Zongo, le Secrétaire général de la Croix-Rouge Burkinabè, Lazare Zoungrana a expliqué la raison de la visite. « C’est une visite de courtoisie, parce que nous sommes des partenaires dans le domaine de la couverture des activités humanitaires de la Croix-Rouge », a-t-il précisé.

Burkina24 a toujours accompagné la Croix-Rouge Burkinabè dans ses missions humanitaires, poursuit-il. C’est dans ce cadre que cette structure a décidé de s’imprégner des réalités de ce média et de renforcer le partenariat au bénéfice des populations les plus vulnérables.

Lazare Zoungrana et sa délégation ont témoigné leur soutien à l’organe de presse. « Burkina24 occupe une grande place dans le paysage médiatique national. Nous voyons que c’est avec peu de moyens mais l’équipe arrive à faire du travail de grande qualité »,  a-t-il ajouté.

Concernant la vie de l’organisation, pour 2017, la Croix-Rouge burkinabè se lance comme défi de faire en sorte d’être efficiente chaque fois que « nous serons  interpellés, dans la manière d’intervenir pour assister les populations ».

Lazare Zoungrana. Secrétaire général de la Croix-Rouge Burkinabè
Lazare Zoungrana, Secrétaire général de la Croix-Rouge burkinabè

Selon Lazare Zoungrana, ce qui est important c’est de communiquer davantage avec les bénéficiaires de l’action humanitaire. Pour lui, dans le monde humanitaire, ce n’est pas toujours l’apport en matériel, mais c’est aussi amener la population à incorporer de bonnes pratiques dans le domaine humanitaire.

Comme solution, il veut promouvoir une éducation humanitaire. C’est tout ce qui prône la solidarité de l’Homme envers son prochain. « Même si nous sommes dans une situation de précarité, nous valons mieux que quelqu’un d’autre. Et même dans cette situation, nous pouvons être utile à notre prochain », a-t-il expliqué. L’accent est souvent mis sur l’éducation citoyenne, l’éducation à l’Etat de droit, à la démocratie au détriment de l’éducation humanitaire, a-t-il déploré.

Pour rappel, en 2016, la Croix Rouge Burkinabè a travaillé à la mise en œuvre de 24 projets notamment dans l’assistance  aux victimes des situations d’urgence, de la santé, de l’eau et l’assainissement,  la sécurité alimentaire, la protection et l’éducation des enfants.

Jules César KABORE

Burkina24

 



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *