Paul Kaba Thiéba : « Il y en a qui pensent qu’il y a l’argent caché quelque part »

496 3

« Quand les gens demandent qu’on augmente (les salaires), on prend l’argent où ? Ou bien, on décide aussi, toutes les ressources de l’Etat, on n’investit plus, on se partage cet argent et on s’assoit. On ne s’occupe plus de la grande majorité des Burkinabè qui sont dans le monde rural (…). Si les gens ne veulent pas qu’on investisse à force de revendiquer, on va s’asseoir un jour, on démissionne, on se partage l’argent et on sacrifie le peuple. Ça c’est impensable. On ne peut pas faire ça ».

En quelques mots, voilà le ton sur lequel le Premier ministre Paul Kaba Thiéba a commenté les grèves qui touchent plusieurs départements ministériels lors de la rencontre gouvernement et organisations syndicales, le samedi 25 février 2017.

Lire aussi – Paul Kaba Thiéba : Ils cherchent à « déstabiliser l’Etat en instrumentalisant le monde syndical »

Ignace Ismaël NABOLE

Journaliste reporter d'images (JRI).

Il y a 3 commentaires

  1. Vous avez pris l’argent ou quand vous avez octroye un salaire de base d’ au moins un million a des uges corrompus qui contineunt a vendre les jugements? Faites la meme chose pour le reste des fonctionnaires. Prenez l’ argent ou vous l’ avez pris il s’agissait d’ acheter des juges deja acquis. Arretez la theorie minable de la conspiration. Personne ne veut de votre pouvoir. On veut juste l’ equite sociale. Ce PM a vraiment des sorties parthetiques et d’ un niveau langagier lamentable.

  2. si l occident aide un pays pauvre en lavent son dos qu ils lave son visage ( les sydicats doivent arreter avec les greves sauvage ) se ne pas les greves qui on developpe l europe !!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre