Soum : Pas de perte en vie humaine dans l’attaque de deux commissariats

1059 0

Dans la nuit du 27 au 28 février 2017, dans le Soum au nord du Burkina, deux commissariats de police ont été pris pour cibles par des individus armés non identifiés. Selon le bilan fait par la police nationale, aucune perte en vie humaine n’a été  enregistrée, mais un blessé et des dégâts matériels. L’attaque aurait été revendiquée par Ansaroul Islam, le groupe terroriste dirigé par Malam Dicko. 

Deux commissariats de police, situés à Tongamayel et à Baraboulé à des dizaines de kilomètres de Djibo dans le Soum au Nord du Burkina, ont été l’objet d’attaques d’hommes armés dans la nuit du lundi à mardi, selon le communiqué  du ministère de la sécurité.

Les attaques n’ont pas fait de morts, précise le communiqué. Mais le bilan fait état d’un blessé par balle du côté des civils (la femme d’un policier, selon l’AFP), et des dégâts matériels, notamment des motos incendiées. Des engins auraient également été emportés. Des renforts ont été envoyés sur les lieux. “Une opération de ratissage est en cours dans la localité en vue de retrouver les assaillants“, lit-on dans le communiqué.

Le raid a été revendiqué par le groupe terroriste Ansaroul Islam dirigé par le Burkinabè Malam Dicko, selon l’AFP. Les assaillants ont accroché un écriteau sur l’un des sites affichant le nom du mouvement. Il s’agit du même groupe qui avait revendiqué l’attaque à Nassoumbou toujours dans le Soum qui s’est soldée par la mort de 12 militaires burkinabè.

Burkina24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *