FESPACO 2017 : Les leçons d’une forêt

519 0

Le FESPACO bat son plein et les projections de films s’enchaînent jour et nuit. « La forêt de Niolo », un long métrage du Burkinabè Adama Roamba en compétition est à sa troisième projection ce jeudi 2 mars 2017. Le dispositif sécuritaire est renforcé avant l’heure. Pour cause, un cinéphile spécial vient suivre un film: le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré. Il a effectué le déplacement dans la salle du ciné Neerwaya.

Le FESPACO est à son 5e jour et c’est la première fois que le président se déplace dans une salle de ciné. Coïncidence, « ça tombe sur un film d’un compatriote burkinabè »,  à l’en croire.

« La forêt de Niolo » de Adama Roamba, traite de la problématique du boom minier au Burkina Faso avec ses conséquences sur l’environnement.

Un ex-ministre des mines, après s’être octroyé lui-même un permis, décide d’exploiter un gaz dans son village. Face à l’opposition des villageois, il fait empoisonner la seule source d’eau potable du village afin de les obliger à quitter les lieux. L’eau empoisonnée entraîne la mort de quelques habitants. Le journaliste d’investigation qui enquêtait sur le sujet est assassiné. S’engage alors un bras de fer entre lui et les villageois.

 

Le réalisateur interpelle en parallèle à une nouvelle forme de gouvernance en Afrique. Ce qui ne laisse pas le président indifférent. Il a salué ces leçons qui sont tirées des pratiques courantes dans nos pays.

« Cela montre la cupidité de l’homme, jusqu’à quelle bêtise on peut arriver pour des questions d’argent. (…) Cela interpelle aussi bien les politiques que les citoyens (…). La bonne gouvernance doit être au centre de toute bonne gestion d’un pays et dans l’intérêt collectif », a-t-il ajouté.

Le déplacement du président s’entend par ailleurs comme un soutien aux Burkinabè en compétition pour l’Etalon d’or de Yennenga. « On espère l’avoir, on croise les doigts », a-dit  Roch Marc Christian Kaboré.

« La frorêt de Niolo » a bénéficié de l’accompagnement du ministère de la culture à hauteur de 50 millions de F CFA et fait partie des projets de films financés par le ministère pour représenter le Burkina Faso au FESPACO.

Revelyn SOME

Burkina24



Article similaire

OPORTUNITES D’EMPLOIS

Posté par - 24 août 2018 0
Dans le cadre du projet d’interconnexion sous-régionale dénommé Projet 330 kV Dorsale Nord de l’EEEOA (Système d’Echanges d’Energie Electrique Ouest Africain), mis…

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *