Nord du Burkina : Le gouvernement promet une “montée en puissance” de l’armée

925 0

Deux individus à moto ont attaqué l’école de Kourfayel dans la commune de Djibo ce 3 mars 2017 aux environs de 10h, faisant deux morts, dont le directeur de l’établissement scolaire. Le gouvernement a annoncé des “actions fortes” dans les jours à venir dans la région du nord pour contrer la montée du terrorisme.

Le directeur de l’école primaire de Kourfayel dans le Nord et un commerçant ont été victimes de l’attaque perpétrée par deux individus à moto, dans la matinée de ce vendredi, a informé le porte-parole du gouvernement, Remis Dandjinou en début de soirée au JT de la RTB Télé.

Les assaillants se sont repliés et des enquêtes ont été ouvertes, a-t-il ajouté. Le 27 février dernier, deux commissariats de police ont été pris pour cibles par des individus qui se sont plus tard réclamés du groupe terroriste Ansaroul Islam dirigé par Malam Ibrahim.

Le porte-parole du gouvernement a exhorté les Burkinabè à ne pas perdre confiance aux forces de défense et de sécurité et à plutôt travailler avec elles en synergie. Remis Dandjinou a laissé entendre que les forces armées burkinabè sont à l’oeuvre sur le terrain et que d’autres attentats ont pu être déjoués.  

« C’est vrai qu’il y a la succession de ces actes là, mais il faut savoir qu’il y en a beaucoup d’autres qui ont été déjoués par les services de sécurité, les services de renseignements, par les différentes patrouilles dans ces zones», a-t-il dit. 

Le ministre de la communication a aussi affirmé que des actions sont déjà posées sur le terrain  et que « les éléments de visibilité seront perceptibles pour les populations dans les jours et les semaines à venir ». «Il y a aujourd’hui des actions beaucoup plus fortes qui vont être menées et cette une question de montée en puissance de notre armée», a-t-il ajouté.

Remis Dandjinou a enfin annoncé que le gouvernement se rendra bientôt sur le théâtre des dernières attaques, notamment dans le Nord, pour montrer aux habitants «que la sécurité du territoire est un enjeu, est une obligation à maintenir par le gouvernement et que cet engagement, le gouvernement tient à le respecter vaille que vaille, coûte que coûte ».

Burkina24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

There are 1 comments

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *