Sécurité au Nord : « L’appel de Bogandé »

396 0

La situation sécuritaire au nord du Burkina est préoccupante. Le  groupe parlementaire « Burkindlim »  suggère la tenue d’un forum national sur la question.

Réunis à Bogandé les 4 et 5 mars 2017 pour leurs premières journées parlementaires, les députés membres du groupe parlementaire « Burkindlim », dans un manifeste baptisé « Appel de Bogandé », ont proposé la tenue d’un « forum national sur la sécurité en vue de l’adoption d’une politique nationale de défense et de sécurité intérieure », rapporte l’AIB.

Le groupe, qui réunit des partis alliés à la majorité, a tenu ses journées sur le thème « l’analyse de la situation sécuritaire au Burkina Faso :  défis et perspectives ».

Les travaux de ces journées ont permis d’établir, selon le compte rendu fait par l’AIB, que l’essor de la menace terroriste est favorisé par la faiblesse de moyens de riposte des forces armées mais aussi par d’autres causes sociales, notamment la pauvreté, la marginalisation, la corruption, l’injustice, le chômage et l’ignorance.

« La lutte contre l’insécurité dans toutes ses formes nécessite l’implication des populations à la base dans les différentes politiques et stratégies sécuritaires en matière de renseignements afin de privilégier l’anticipation et la prévention », préconise le député Issa Barry, président du groupe parlementaire.

Le Burkina, particulièrement dans sa partie nord,  est en proie à de fréquentes attaques terroristes faisant de nombreuses victimes tant parmi les civils que les militaires.

Burkina24

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre