Burkina : Chériff Moumina Sy nommé Haut-représentant du Président du Faso

549 3

L’ancien président du Conseil national de transition, Chériff Sy, a été nommé ce 9 mars 2017 Haut-représentant du Président du Faso. 

Chériff Sy, le Président du CNT, , organe législatif de la Transition politique qui a fait le pont entre le règne de Blaise Compaoré et l’investiture de Roch Marc Christian Kaboré, a été nommé Haut-représentant du Président du Faso en conseil des ministres ce 9 mars 2017.

Selon le décret qui a créé ce poste, le Haut-représentant du Président du Faso est “une personnalité dotée d’une expérience politique, administrative et socio-économique, chargée de l’exécution des missions de représentation du Président du Faso, aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur du territoire national et de toutes autres missions à lui confiées par le Président du Faso“. 

A noter en rappel que Chériff Sy a été l’une des figures marquantes de la Transition politique de 2015. La mémoire collective retiendra le rôle qu’il a joué pendant le putsch perpétré par le Général Gilbert Diendéré et des éléments de l’ex-Régiment de sécurité présidentielle (RSP) contre les autorités de cette transition dirigée par Michel Kafando. S’étant proclamé Chef de l’Etat, il a exhorté les Burkinabè à résister contre le coup d’Etat jusqu’à la reddition du Général Diendéré. Chériff Sy est par ailleurs le fondateur du bimensuel “Bendré”. 

Burkina24

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Il y a 3 commentaires

  1. Qu’elle est l’opportunité de cette nomination ?
    A mon sens l’homme fort de kossyam vise deux choses :
    1- il veut à ses côtés un homme au passé glorieux qui a incarné l’espoir et l’avenir de tout un peuple. Un homme aimé et apprécié par le peuple insurgé. Un homme courageux et intègre prêt à défendre des causes nobles et justes. Un homme à qui il peut faire confiance et à qui il pourrait confier dans les années à venir la gestion du pouvoir d’État. En somme pour la relève.
    2- Au vu des élections présidentielles à venir , il veut un chérif pour renforcer la majorité présidentielle. Car laisser un tel leader politique tomber dans les mains de l’opposition c’est prendre des risques. Cet homme de consensus et de rassemblement, cet homme avertis, imperturbable, irréductible, imprévisible, pourra peser lourd dans la balance électorale en faveur de l’opposition. En somme il faut affaiblir l’opposition.
    Bon vent à chérif dans sa nouvelle fonction.
    Ouvre l’œil car il est important de voir le bout du tunnel.

  2. J’espère de tout mon coeur que Chériff Sy saura rester fidèle à son véritable maitre Thomas Sankara, et que le pouvoir accordé ne lui tournera pas la tête.
    …Qu’en toute humilité et en homme intègre il serve le peuple burkinabè jusqu’à son dernier souffle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre