Protection du risque financier en santé : Vers la création d’un pool d’experts nationaux

Des experts nationaux du Burkina, de la Côte d’Ivoire, de la Mauritanie et de la République Démocratique du Congo se sont réunis du 15 au 17 mars 2017 à Ouagadougou. Ils ont échangé, réfléchi et se sont formés à un meilleur suivi de la mise en œuvre de la Couverture sanitaire universelle (CSU).

Selon un communiqué du service de communication de l’OMS, la CSU a été mise en place afin de permettre à toute personne dans le besoin d’avoir recours à des services de santé de qualité, de façon équitable et sans souffrir des coûts financiers liés à cet accès.

La Représentante de l’OMS au Burkina Faso, Dr Alimata J. Diarra-Nama, selon le communiqué, a expliqué que malgré les efforts déployés par les pays, « on estime à environ 150 millions de personnes, par an, qui font face à des difficultés financières sévères dont les 2/3 sont poussées au-dessous du seuil de pauvreté à cause des paiements directs qu’elles doivent effectuer lorsqu’elles reçoivent les services ».

L’atelier régional de formation organisé à Ouagadougou a porté sur l’analyse de la protection contre les risques financiers en santé. La rencontre de trois jours a réuni une trentaine de personnes en charge de la gestion de données, des statistiques, de la formulation des politiques publiques, de l’économie pour la santé, de la démographie.

L’atelier vise à renforcer les capacités nationales dans le suivi des progrès dans la mise en œuvre de la couverture sanitaire universelle. L’objectif général poursuivi est de former un pool d’experts nationaux dans l’utilisation des méthodes d’estimation des indicateurs de protection du risque financier en santé.

A l’issue des travaux, il est attendu des participants qu’ils sachent estimer les indicateurs relatifs à la « dépense catastrophique » en santé et à effectuer des analyses multivariées pour identifier les facteurs qui y sont associés en se basant sur les données des enquêtes ménages.

Synthèse de Noufou KINDO

Burkina 24



Noufou KINDO

@noufou_kindo s'intéresse aux questions liées au développement inclusif et durable. Il parle Population et Développement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page