Allemagne-Burkina : Déjà les retombées de la « visite à succès » de Roch Kaboré

619 0

Rentré d’Allemagne où il a séjourné en même temps que le président du Faso Roch Kaboré, Dietrich Fritz Reinhold Pohl, l’ambassadeur de la république fédérale d’Allemagne au Burkina Faso annonce la venue d’une délégation de parlementaires et d’entrepreneurs pour « discuter et structurer avec les partenaires burkinabè l’assistance économique ». L’annonce a été faite au sortir d’une audience à lui accordée par le Chef de l’Etat ce vendredi 24 mars 2017.    

L’ambassadeur allemand qualifie le séjour à Berlin du président burkinabè de « visite à succès ». Ce succès produit déjà des fruits. Dietrich Pohl annonce l’arrivée prochaine de parlementaires accompagnés d’entrepreneurs, d’investisseurs au Burkina Faso pour échanger avec les hommes d’affaires burkinabè.

L’ambassadeur Pohl dont le pays a connu le « Plan Marshall » comme bien d’autres pays européens sait mieux que quiconque la place qu’occupe l’aide extérieure dans la relance économique pour le Burkina Faso. En plus de la délégation de parlementaires et d’entrepreneurs, le diplomate annonce l’arrivée d’une autre délégation allemande pour « discuter et structurer avec les partenaires burkinabè l’assistance économique ».

Sécurisation des investissements futurs

Abordant l’épineuse question sécuritaire, l’Ambassadeur Pohl a indiqué qu’il est prévu la venue au Burkina du Secrétaire d’Etat allemand de la Défense. Selon lui, Berlin a « bien compris que la sécurité de la région doit être pensée et structurée d’une manière intégrée » en incluant non seulement le Mali « directement » attaqué mais « aussi penser aux autres pays de la région qui sont aussi victimes de cette terreur ».

S’il est prévu un ballet d’officiels allemands au Burkina c’est parce que, analyse le diplomate,  des « messages clés » ont été passés lors de la visite du président burkinabè. Des messages qui selon lui ont été « bien compris du côté de Berlin ».

La compréhension qu’en a fait la Chancelière, c’est qu’« un processus important de démocratisation » se passe au Burkina après l’insurrection populaire, la Transition et les élections démocratiques de novembre 2015. Un processus qui fait du Burkina « un modèle de succès démocratique et un modèle de bonne gouvernance en Afrique » selon les termes utilisés par le président Kaboré, « hôte de marque » du forum économique de Berlin.

Celui dont la demande d’agrément pour la nomination au poste mbassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République fédérale d’Allemagne auprès du Burkina Faso a été analysée en conseil des ministre du 4 septembre 2014, a déclaré que « la démocratie est donc en marche ici ». Une démocratie qui conclut-il « doit être  soutenue par les partenaires internationaux ». Ce que fait déjà son pays, la République fédérale d’Allemagne.

Synthèse de Oui Koueta

Burkina24



Oui Koueta

'The vitality of a country can also be measured through that of its journalists'

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *