Soudan: Le Président Kaboré a échangé avec une délégation de la communauté burkinabè

624 0

Le Président Roch Marc Christian Kaboré, en marge de sa visite d’amitié et de travail au Soudan, a reçu le 27 mars 2017 à Khartoum, une délégation de la communauté burkinabè et de l’Union Nationale des Etudiants Burkinabè au Soudan. 

A en croire le porte-parole de l’Union, Mahamoudou CISSE, les échanges avec le chef de l’Etat ont été très fructueux en ce sens que ce dernier leur a prodigués des conseils pour une meilleure intégration dans leur pays d’accueil.
Les étudiants burkinabè ont saisi l’opportunité de cette rencontre avec leur Président pour lui exposer certaines difficultés auxquelles ils sont confrontés. “Il s’agit notamment de la reconnaissance de leurs diplômes. Avec leur ministre de tutelle qui a assisté à l’audience, des voies seront explorées pour trouver des solutions à ce problème.
Les étudiants burkinabè au Soudan ont assuré le Président du Faso de leur soutien et de leur engagement à ses côtés pour un véritable développement du Burkina Faso”, a indiqué le service de communication de la Présidence du Faso.

Le Président Roch Marc Christian KABORE, en marge de sa visite d’amitié et de travail au Soudan, a reçu le 27 mars 2017 à Khartoum, une délégation de la communauté burkinabè.

A la suite des étudiants burkinabè vivant au Soudan, une délégation de la communauté burkinabè basée dans ce pays, a eu un entretien avec le chef de l’Etat.

Le doyen de la communauté burkinabè dans ce pays, Issouf OUEDRAOGO, a exprimé au sortir de cette audience que ce fut l’occasion pour sa communauté au Soudan d’adresser leurs vives félicitations au Président Roch Marc Christian KABORE pour son élection à la tête du Burkina Faso.

Après avoir condamné vigoureusement les attaques terroristes perpétrées contre le pays, les Burkinabè du Soudan, par la voix de leur doyen ont exposé leurs préoccupations au Président du Faso, essentiellement liées au manque de documents administratifs comme le passeport. Cette démarche devrait faciliter leur séjour dans le pays hôte.

“Séance tenante, ils ont reçu des assurances du chef de l’Etat qui a instruit notre Ambassadeur au Soudan de diligenter le traitement de ce problème”, a rapporté notre source.

Le doyen Issouf OUEDRAOGO, 99 ans et qui vit au Soudan depuis une dizaine d’années et dit attendre “l’obtention de ces documents pour poursuivre son chemin pour le hadj à la Mecque”, conclut le service de communication de la présidence du Faso.

 Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU
Burkina24


Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *