PNDES : L’employabilité des jeunes et femmes au cœur d’un forum à Ouaga

314 0

Des jeunes souhaitent s’inscrire dans la dynamique du Plan national de développement économique et social (PNDES). Ils défendent le concept de participation citoyenne comme « un signal fort d’une jeunesse forte ». Ce samedi 1er avril 2017 à Ouagadougou, à l’initiative de l’Action burkinabè Jeunesse au travail (AJT-B), des jeunes, femmes et experts économiques débattent autour du thème « PNDES-Emploi des jeunes : Enjeux et défis ».

L’Action burkinabè Jeunesse au travail (AJT-B) est un organisme de volontariat à caractère socio-professionnel porté sur les fonts baptismaux en 1992. La structure se veut professionnelle de mobilisation et d’organisation de la participation des jeunes aux chantiers de développement du Burkina Faso.

« 

«En décidant de la tenue d’un forum débat, l’AJT-B veut rompre avec l’esprit attentiste qui souvent caractérise le comportement des femmes et des jeunes dans les stratégies de mobilisation sociale pour une implication effective des couches sensibles dans la mise en œuvre des politiques sectorielles », a expliqué la Présidente de l’AJT-B, Micheline Songnaaba/Sawadogo.

Il s’agit également, à travers ce forum, dit-elle, de traduire la prise de conscience d’une jeunesse résolument engagée sur les grands chantiers du PNDES. « Plus personne ne devra rester les bras croisés pour attendre que le développement vienne frapper à sa porte », a-t-elle déclaré.

Comme propositions au sortir de ce débat, les organisateurs recommandent entre autres de mettre l’accent sur l’auto-employabilité des jeunes et des femmes, les stratégies de réduction des inégalités sociales.

Pour le parrain, Salam Sawadogo, il faudrait approfondir les réflexions sur le thème afin de proposer des solutions concrètes dont la mise en place d’une plateforme de suivi des actions gouvernementales en la matière. Il a salué l’initiative et a promis d’accompagner l’action des jeunes.

Il faut noter que ce forum débat est placé sous la présidence de la ministre de la femme, Laure Zongo/Hien. Le ministre de la jeunesse, Dr Smaïla Ouédraogo, était présent ainsi des experts comptables, des opérateurs économiques, des artisans, des agriculteurs, etc.

Noufou KINDO

Burkina 24

Noufou KINDO

@noufou_kindo s'intéresse aux questions liées au développement inclusif et durable. Il parle Population et Développement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre

COMMUNIQUE RGPH

Posté par - 10 décembre 2019 0
Le dénombrement de la population dans le cadre du cinquième Recensement général de la population et de l’habitation (5e RGPH)…