Incidents RCK # USMA : Le RCK sanctionné

783 0

A l’issue du match retour des 16e de finale de la Ligue africaine des champions, des incidents ont émaillé la rencontre entre le Rail Club du Kadiogo (RCK) et l’Union Sportive de la Médina d’Alger (USMA). Le match s’est disputé le 18 mars 2017 au Stade du 4-Août de Ouagadougou. Pour cela, le jury disciplinaire de la Confédération africaine de football (CAF) oblige le RCK à disputer son prochain match des compétitions africaines à huis clos, en plus de la suspension de son entraîneur Malo Kamou et inflige une amende de près de 18 millions de F CFA au club.

Le Rail Club du Kadiogo (RCK) disputera à huis clos, les 16e de finale bis de la Coupe de la Confédération contre le Club Sportif Sfaxien (CSS) le dimanche 9 avril 2017 au Stade du 4-Août de Ouagadougou en match aller des 16e de finale de la Coupe de la Confédération.

C’est la décision prise par le jury disciplinaire de la Confédération africaine de football (CAF) ce lundi 3 avril 2017 suite aux incidents intervenus lors du match de 16e de finale de la Ligue africaine des champions. Le jury a décidé de «  faire jouer le RCK en son prochain match interclubs de la CAF à domicile à huis clos », mentionne la note disciplinaire de la CAF adressée à la Fédération burkinabè de football (FBF).

Malo Kamou suspendu pour quatre matchs

S’adressant à la FBF et au RCK, le jury disciplinaire de la CAF décide aussi de « suspendre l’entraîneur M. Kamou Malo de votre club RCK pour ses huit (8) prochains matchs interclubs de la CAF». Plus loin, il précise que « Malo Kamou est interdit d’accès aux bancs de touche et aux vestiaires. Toutefois, le jury disciplinaire a décidé de surprendre la moitié de la sanction en question à savoir quatre matchs à condition que M. Malo ne soit pas coupable d’une telle infraction pour une durée d’un an. Par conséquent, ledit entraîneur est suspendu pour ses quatre prochains matchs interclubs de la CAF ».

Une amende de 30 000 dollars

En plus de cela, le jury disciplinaire a imposé une amende de 30 000 dollars américains soit environ 18 millions 500 mille francs CFA pour jets de projectiles (5.000 dollars), « le comportement de votre entraîneur et le staff technique du club » (5000 dollars) et une amende pour comportement agressif et antisportif des spectateurs, leur invasion du terrain et l’agression envers la délégation algérienne ainsi que pour la défaillance sécuritaire du match en question (20 mille dollars).

Revenant sur les faits, le jury disciplinaire de la CAF relève « qu’il y avait des jets de bouteilles envers les arbitres du match ainsi que l’équipe visiteuse pendant tout le match. Au temps addionnel, l’entraîneur du club RCK a commencé à insulter les arbitres “corrompus” et au coup de sillet final, il a couru en direction des officiels et la situation s’est aggravée».

Des défaillances sécuritaires

Le jury disciplinaire de la CAF accuse l’entraîneur du RCK comme « le principal instigateur ». Toutefois, elle note que le « cordon sécuritaire n’était pas mis en place à temps et le terrain a été envahi par les supporters qui sont descendus des gradins et se sont dirigés vers les joueurs du club USMA et les officiels ». Le RCK et la FBF ont trois jours pour faire appel.

Boukari OUEDRAOGO

Burkina24



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *