Communiqué de presse sur l’atelier interministériel d’appropriation du projet SWEDD

499 0

Le Ministère de la Santé organise un atelier interministériel d’appropriation du projet pour l’autonomisation des femmes et le dividende démographique au Sahel. L’atelier se tient le 7 avril 2017 à l’Hôtel LAICO à Ouagadougou.

Le dividende démographique est la croissance économique accélérée  qui résulte du changement de la structure par âge de la population. L’atelier interministériel d’appropriation poursuit les objectifs suivants :

  • assurer une appropriation du concept de dividende démographique et de ses enjeux pour le développement du Burkina Faso ;
  • informer les participants sur le projet « Autonomisation des femmes et dividende démographique au sahel » (SWEDD) dans le contexte du PNDES ;
  • favoriser l’implication et l’accompagnement des plus hautes autorités dans la mise en œuvre du projet ;
  • formuler des recommandations de haut niveau pour une mise en œuvre efficace du projet SWEDD.

L’atelier sera ponctué par quatre (04) communications essentiellement :

  • une présentation sur le projet pour l’autonomisation des femmes et le dividende démographique au Sahel, à travers ses objectifs, ses composantes et son cadre institutionnel ;
  • une présentation sur le lien du SWEDD avec le Programme National De développement économique et Social ;
  • une présentation sur l’état de mise en œuvre du projet SWEDD ;
  • une présentation des grandes perspectives du projet SWEDD pour l’année 2017

Placé sous la présidence de Monsieur Paul Kaba THIEBA, Premier Ministre, l’atelier interministériel regroupera les membres du gouvernement concernés le projet « Autonomisation des femmes et dividende démographique au Sahel » ainsi que les gouverneurs des régions accueillant les sous projets. Quatre ministères sont directement concernés par le projet : le Ministère de la santé, le ministère de la Femme, de la solidarité nationale et de la famille, le Ministère de l’éducation nationale et de l’alphabétisation et le Ministère de l’Economie, des Finances et du Développement.

Le projet SWEDD est financé par la Banque mondiale et couvre cinq autre pays de la sous-région du Sahel (Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Mali, Mauritanie, Niger et Tchad). Il a un coût global de 205 millions de dollars dont 34,8 millions pour le Burkina Faso. Le projet  couvre la période 2015-2019 et bénéficie de l’assistance technique du Fonds des Nations Unies pour la Population et de l’organisation ouest africaine de la santé. La coordination nationale du projet SWEDD est assurée par le Ministère de la santé à travers le Programme d’appui au Développement Sanitaire (PADS).



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Communiqué Nécrologique

Posté par - 6 janvier 2021 0
Les grandes familles Koupouli, Pissingadaga, Allo, Yaouebou, Ahoudogui, Amon, Kora à Ouagadougou, Tiébélé, Kampala, Etats Unis, Canada, Les petits frères…

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *