Attaque de Yimdi : 17 ans de prison ferme pour le « cerveau »

[Article mis à jour]

Le Tribunal militaire a donné le verdict du procès sur l’attaque de Yimdi. Au total, ce sont 22 personnes qui sont accusées dans ce procès ouvert le mardi 28 mars 2017. Après 6h de discussion, le Tribunal a rendu son verdict vers 15h, ce jeudi 6 avril 2017.

Le Sergent-chef Sanou Aly qui a reconnu être le cerveau de l’opération écope de 17 ans de prison ferme. Un autre qui avait reconnu avoir participé à l’attaque, le sergent Poda Ollo Stanislas est condamné également à 17 ans de prison ferme. A noter que le parquet avait requis 20 ans de prison ferme pour chacun des deux.

Le seul civil, Yago Sabkou qui est poursuivi pour recel de malfaiteurs, et le soldat de 1ère classe Konsporé Salfo, poursuivi pour divulgation de secret militaire pour avoir envoyé un message téléphonique à Aly Sanou, ont été relaxés.

Confiscation du véhicule du Sergent-chef Sanou Aly de marque BMW au profit du Trésor public

Outre ces points du verdict, 13 accusés ont été condamnés à 10 ans de prison ferme chacun. Il s’agit du Soldat de 1ère classe Kam Ollé Bienvenu, soldat de 2e classe Yonli Handi, soldat de 1ère classe Zouré Boureima, soldat de 1ère classe Zongo Hamado, soldat de 2e classe Aboubakren Ould Hamed, sergent Couldiati Salif, caporal Nebié Abdoul Nafion, caporal Toé Desmond, caporal Drabo Hamidou, soldat de 1ère classe Napon Djemaldine, soldat de 1ère classe Ouattara Abou, soldat de 2e classe Traoré Yssouf et soldat de 2e classe Soulama Seydou.

Trois autres accusés de désertion ont écopé de 3 mois de prison ferme chacun. Il s’agit du Sergent-chef Zerbo Laoko Mohamed, du Sergent-chef Koussoubé Roger et de l’adjudant Ouekouri Kossè. Le Caporal Ouédraogo Issaka lui a une condamnation avec sursis de 6 mois.

Le Tribunal a également ordonné la confiscation du scellé constitué de matériels militaires au bénéfice des Forces armées nationales du Burkina, et la confiscation du véhicule du Sergent-chef Sanou Aly de marque BMW au profit du Trésor public. C’est le véhicule qui a servi au transport des armes volées.  

Gounabou Albert sera jugé par contumace

Les condamnés, 16 au total excepté les 3 déserteurs et les 2 relaxés ont été intimés de payer solidairement 1 501 179 F CFA pour le préjudice subi par l’Etat du fait de l’absence des armes qui ont été dérobées. Cette demande-ci émane de l’Agent judiciaire du Trésor (AJT). « Des réclamations infondées », selon les avocats. Après délibération, l’AJT a été débouté par le Tribunal. Par conséquent, les 16 condamnés ne payeront plus cette somme demandée.

Un des accusés dans ce procès qui est toujours en fuite, le soldat de 1ere classe Gounabou Albert sera jugé par contumace. Il est poursuivi pour complot militaire.

Lire aussi – Procès de l’attaque de Yimdi en 7 points 

Ignace Ismaël NABOLE

Burkina 24



Ignace Ismaël NABOLE

Journaliste reporter d'images (JRI).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page