Burkina : La contribution des jeunes au renouveau démocratique au cœur d’un projet

420 0

Le Mouvement burkinabè pour le développement et le civisme (MBDC) initie, depuis février 2017 avec l’appui de l’ONG américaine NED, un projet dénommé « Contribution de la jeunesse à la consolidation du processus démocratique au Burkina Faso : De la mobilisation à la participation paritaire et synergie d’action ». Du 6 au 7 avril 2017, le MBDC organise un atelier de formation de jeunes à Ouagadougou dans le cadre dudit projet.

Le projet « Contribution de la jeunesse à la consolidation du processus démocratique au Burkina Faso : De la mobilisation à la participation paritaire et synergie d’action » porté par le MBDC s’achève en janvier 2018.

Ce projet fait suite à une action précédente du MBDC qui a notamment consisté à informer les jeunes et les populations sur les enjeux électoraux, les moyens efficaces pour y prendre part et des stratégies pour se faire entendre afin d’être pris en compte.

« Le MBDC s’est aussi investi dans l’observation du processus électoral des présidentielle, législatives et municipales. Le présent projet vise à mettre l’accent sur les actions concrètes de présence de jeunes dans les instances décisionnelles, le monitoring de la prise en compte des jeunes dans les politiques, de leur participation dans la gouvernance post-transition, mais plus généralement dans le processus démocratique et de gouvernance », explique le président du MBDC, Fousséni Ouédraogo.

A l’en croire, c’est ainsi que deux grands groupes d’actions seront mis en œuvre. Il s’agit d’initiatives de renforcement de la coordination des interventions des jeunes et le renforcement des capacités de ces derniers.

Le but principal dudit projet, selon lui, est d’assurer une réelle contribution des jeunes au renouveau démocratique du Burkina Faso avec une prise en compte réelle des jeunes. Des points focaux ont été mis en place dans cinq Régions du pays (Centre, Plateau Central, Centre Nord, Centre Sud et Hauts-Bassins). Le projet bénéficie de l’appui de l’ONG américaine National Endowment for Democracy (NED) sur une durée d’un an.

L’atelier de formation organisé du 6 au 7 avril 2017 entre dans le cadre de ce projet. Les sessions regroupent une cinquantaine de jeunes et seront animées par deux formateurs expérimentés dans le domaine de la bonne gouvernance.

« Etre responsable, ça s’apprend. Etre démocrate, ça s’apprend également. Il faut prendre en main son destin. Mais il faudrait d’abord être bien outillé », a lancé le président du MBDC aux jeunes. Il espère une jeunesse bien formée à l’issue des travaux.

Noufou KINDO

Burkina 24

Noufou KINDO

@noufou_kindo s'intéresse aux questions liées au développement inclusif et durable. Il parle Population et Développement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre