Développement inclusif au Burkina : « Le handicap n’est pas une fatalité »

782 0

Le Réseau des journalistes et communicateurs pour la promotion des droits des personnes handicapées (RéJCOPH) a organisé une conférence ce 14 avril 2017 à Ouagadougou à l’intention des acteurs du monde de la communication.

Les personnes handicapées font partie intégrante de la société burkinabè. Elles ont le droit de jouir de tous les droits au même titre que les autres citoyens et aussi de bénéficier des avantages que leur offre la société.

C’est convaincu que les personnes handicapées doivent participer au développement de leur pays que le RéJCOPH, dans le cadre de la mise en œuvre de son Plan d’action, a tenu sa première grande activité le 14 avril 2017 : une conférence de sensibilisation des médias sur le handicap.

Une trentaine de participants ont répondu présents à la conférence placée sous le thème : « Médias et Handicap ». La conférence a été marquée par trois principales communications suivies de débats.

Les trois thèmes ont respectivement portés sur la vision et le plan stratégique du RéJCOPH, la présentation du manuel « Handicap et Médias » et aperçu du cadre juridique de protection des droits des personnes handicapées et l’état de mise en œuvre des droits des personnes handicapées au Burkina Faso et rôle d’une communication inclusive.

Pour Charles Ouédraogo, Coordonnateur national du RéJCOPH, cette conférence sert de tribune pour outiller les acteurs sur la problématique du handicap et la notion de développement inclusif. « C’est le lieu aussi pour le réseau de faire un plaidoyer auprès des participants afin qu’ils fassent des médias le meilleur canal de diffusion de messages pour une société inclusive », a-t-il dit.

Le représentant de la ministre de la solidarité nationale, Boukary Savadogo, par ailleurs Secrétaire Permanent du COMUD/Handicap, a reconnu que « le handicap n’est pas une fatalité ».

« Grâce à une communication positive basée sur les droits, les professionnels de la communication ont le pouvoir de changer les comportements et de combattre les préjugés sur le handicap », fait-il savoir. Il a soutenu que cette conférence s’avère par ricochet une occasion de s’imprégner des terminologies appropriées sur le handicap afin d’éviter certains stéréotypes.

Il faut noter que le guide partagé ce jour aux différents acteurs du développement inclusif a été produit par l’ONG « Light For The World » dans le cadre de la formation « Handicap et Médias » destinée aux journalistes et organisations de personnes handicapées dans le but d’aider les professionnels des médias à mieux traiter la question du handicap.

Noufou KINDO

Burkina 24



Noufou KINDO

@noufou_kindo s'intéresse aux questions liées au développement inclusif et durable. Il parle Population et Développement.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *