Police municipale : Un recrutement fait grincer des dents

1074 0

Le printemps des mouvements d’humeur au sein des corps habillés se poursuit. Cette fois-ci, c’est la Police municipale à Ouagadougou qui a donné de la voix le mardi 25 avril 2017. Cela fait suite au lancement d’un recrutement au sein du corps qui ne rencontre pas l’assentiment des hommes de rang.

C’est au siège de la Police municipale à la patte d’oie à Ouagadougou que les policiers de la municipalité se sont rencontrés pour dénoncer le recrutement de 10 inspecteurs et de 40 contrôleurs. Selon un agent sur place, « le nombre des contrôleurs qu’on veut recruter, c’est trop ! ».

« Nous avons 20 ou 25 assistants, on veut prendre 40 contrôleurs, nous avons 4 inspecteurs, on veut prendre 10. C’est-à-dire qu’il y a des gens même qu’ils veulent introduire, des civils qu’ils vont prendre comme quoi, ils ont le niveau », explique l’agent de Police.

Les agents qui sont en « colère » disent attendre la venue du maire pour discuter avec lui. Débuté le mardi 25 avril 2017, l’agent de Police municipale, Adama Sinaré est formel : « On va attendre le maire, le jour il va venir, nous serons là ». Un ultimatum a été donné au maire de Ouagadougou dans la foulée. “Il a jusqu’à ce soir pour venir nous rencontrer“, avance un agent de police. 

Les policiers municipaux dans leur élan expliquent n’être pas présents « pour revendiquer. C’est la justice nous voulons ». Et parlant de justice, l’agent de Police municipale, Adama Sinaré révèle qu’au sein de la police municipale, il y a des agents qui ont fait 10 ans sans faire de concours professionnel. « Est-ce que ça c’est normal ? », s’interroge-t-il.

Ignace Ismaël NABOLE

Burkina 24



Ignace Ismaël NABOLE

Journaliste reporter d'images (JRI).

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *