Idrissa Nogo : «Les Burkinabè ne supportent plus les vieilles figures politiques»

622 0

Le Mouvement plus rien ne sera comme avant (MPRSCA) s’est exprimée ce 26 avril 2017 sur les questions se rapportant à la Haute cour de justice et  la CODER.

Le MPRSCA, par la voix de son coordonnateur Idrissa Nogo, a salué et félicité « le courage et l’esprit d’indépendance de la Haute cour de justice ». Mais, dit-il,  « il est plus prudent d’attendre qu’elle pose des actes concrets majeurs avant de croire à cette résurgence miracle ». Il espère que « ce soleil d’indépendance qu’a retrouvé la justice permettra à l’autre juridiction, la justice militaire,  d’ouvrir le dossier jauni du coup d’Etat du 16 septembre 2015 ».

 Le coordonnateur du MPRSCA ne comprend pas pourquoi la justice militaire « tarde à vider objectivement ce dossier ténébreux afin de permettre aux Burkinabè d’organiser définitivement leur deuil ».

Bon nombre d’organisations de la société civile demandent la dissolution pure et simple de la CODER. Le MPRSCA est du même avis. Son coordonnateur a justifié cette dissolution par le fait que « la CODER est en train de s’éteindre politiquement et que pour rebondir, elle a saisi le canal de la réconciliation ».

 Pour conclure sur cette question, il a souligné que « la CODER n’a pas encore compris que les Burkinabè ne supportent plus de voir les vieilles figures politiques usées ».

Toutefois, Idrissa Nogo n’a pas souhaité se prononcer sur la vie de son mouvement. On se rappelle en effet qu’une conférence presse organisée par l’organisation avait tourné court, mettant à nu des dissensions entre ses membres. Il s’est susurré qu’il est aussi conseiller municipal dans son village au compte du MPP. « La polémique crée la polémique », a-t-il fourni en guise de réponse. « Ce n’est pas à l’ordre du jour »,  enchaine-t-il, promettant revenir sur ces questions lors d’une prochaine conférence de presse.

Irmine KINDA

Burkina24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *