Ministère des sports et des loisirs : Un programme pour relever les défis du PNDES

609 0

Le ministère des sports et des loisirs  a organisé son premier CASEM de l’année 2017 le mercredi 26 avril à la salle de conférence de la direction générale de la coopération à Ouagadougou (DGCOOP). Ce CASEM entre dans le cadre du programme gouvernemental qui est de relever le défi du Plan national de développement économique et social (PNDES).

L’engagement des agents du ministère des sports et des loisirs permettra d’atteindre les objectifs du PNDES pour ce qui concerne ce département

« Mise en œuvre du budget programme : enjeux, défis et perspectives du secteur des sports et des loisirs dans l’atteinte des objectifs du PNDES ». C’est le thème retenu pour le premier Conseil d’administration du ministère des sports et des loisirs du Burkina Faso. Cette activité a eu lieu au sein de la direction générale de la coopération le mercredi 26 avril 2017. « La présente session nous a permis d’amender et de valider notre référentiel sectoriel en matière de développement des sports et des loisirs dans l’atteinte des objectifs du PNDES dans le cadre de la mise en œuvre du budget programme », relève le ministre des sports et des loisirs Taïrou Bangré lors de la cérémonie de clôture.

Plusieurs communications ont marqué cette activité pendant laquelle des observations et des recommandations ont été faites pour atteindre les objectifs du Plan national de développement économique et social (PNDES). Taïrou Bangré assure que tout sera mis en œuvre pour que les amendements et suggestions faits sur le projet politique nationale des sports et des loisirs soient pris en compte. Il relève d’ailleurs que cette politique a commencé à travers la construction d’infrastructures sportives. Dans ce sens, les terrains de sports de la ville de Kaya, de Dédougou et Koudougou ont été revêtis de gazons synthétiques. Le stade de la ville de Ouahigouya aura bientôt son gazon synthétique.

« La mise en œuvre de cette politique augure des résultats qui puissent contribuer au rayonnement aussi bien national qu’international de notre pays. L’atteinte de ces résultats appelle à un engagement fort de l’ensemble des acteurs du domaine des sports et des loisirs », rappelle néanmoins Taïrou Bangré. C’est pourquoi, il a exhorté ses collaborateurs à mettre en avant « le patriotisme, la probité, la rigueur, la transparence, l’efficacité, l’efficience et la reddition des comptes ». Cela devrait être suivi, de son point de vue, de l’appropriation du programme.

Le PNDES qui veut développer les infrastructures sportives entend construire 26 centres de formations sportives de proximité d’ici 2020.

Boukari OUEDRAOGO

Burkina24

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *