Jeux Universitaires du Burkina : La 5e édition se prépare

250 0

La 5e édition des jeux universitaires du Burkina Faso est en préparation. Le comité d’organisation s’est réuni le vendredi 28 avril 2017 à l’Institut des Sciences du Sport et du Développement Humain (ISSDH) ex INJEPS pour réfléchir sur la tenue de l’édition 2017 dont l’objectif est de contribuer au rayonnement des universités sur le plan sportif.

Fêter les dix ans d’existence des jeux universitaires. C’est l’objectif que s’est fixé le Centre national des œuvres universitaires (CENOU) en partenariat avec le ministère des enseignements supérieurs de la recherche scientifique et de l’innovation. C’est pourquoi, les différents acteurs et organisateurs de ces compétitions ont tenu une deuxième réunion préparatoire le vendredi 28 avril 2017 pour l’organisation de la 5e édition des Jeux universitaires du Burkina Faso (JUBF).

Le directeur général du Centre national des œuvres universitaires (CENOU) Mahamado Yaoliré est conscient de l’importance du sport pour les étudiants. « Nos universités n’auraient donc pas accompli l’ensemble de leurs missions si elles se contentaient d’assurer une formation intellectuelle, fut-elle de qualité aux apprenants. La prise en compte des autres dimensions, sociales, morales, culturelles se révèle également être un impératif », explique Mahamado Yaolire. C’est pourquoi, le CENOU s’attèle depuis dix ans pour la tenue des jeux universitaires. La réflexion menée pour cette 5é édition vise un bond qualitatif dans l’organisation de la compétition.

Produire des talents

« L’objectif recherché est de contribuer au rayonnement de nos universités au plan sportif et culturel tout en développant  au niveau des participants, des potentialités physiques, culturelles, sportives et sociales en vue de les faire préparer à long terme à une bonne intention sociale », espère le directeur général du CENOU.

Le ministre des enseignements supérieurs, de la recherche scientifique et de l’innovation le Pr Alkassoum Maïga reconnait que le sport et la culture dans les universités ont permis « aux universités européennes et américaines de produire des athlètes et des artistes talentueux qui font aujourd’hui la fierté de leurs équipes nationales ».

En plus de cela, le ministre ajoute que ces deux disciplines permettent le rayonnement des enseignements supérieurs. 

Les résultats issus de cette rencontre permettront d’offrir un cadre propice à la pratique du sport dans les universités du Burkina.

Boukari OUEDRAOGO

Burkina24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre