Kaya : Des élèves à l’école de la démocratie

771 0

Le Mouvement burkinabè pour le développement et le civisme (MBDC) a initié avec l’appui de l’ONG américaine NED, un projet dénommé « Contribution de la jeunesse à la consolidation du processus démocratique au Burkina Faso : De la mobilisation à la participation paritaire et synergie d’action ». Le MBDC a organisé une  séance de simulation électorale au profit des élèves dans le cadre dudit projet, ce samedi 29 avril 2017 à Kaya.

Le projet « Contribution de la jeunesse à la consolidation du processus démocratique au Burkina Faso : De la mobilisation à la participation paritaire et synergie d’action » porté par le Mouvement Burkinabè pour le développement et le civisme (MBDC) a initié une séance de simulation électorale à Kaya, ce samedi 29 avril.

Ce projet fait suite à une action précédente du MBDC qui a notamment consisté à informer les jeunes et les populations sur les enjeux électoraux, les moyens efficaces pour y prendre part et des stratégies pour se faire entendre afin d’être pris en compte.

Les votants devant les bureaux de vote

« La culture démocratique se réalise à travers les principes, valeurs et habitudes d’un Etat de droit. Les dictateurs, dont on déplore leurs comportements, n’ont pas eu cette culture. Raison pour laquelle le MBDC en partenariat avec NED a initié ce projet afin de contribuer à renforcer la culture démocratique avec les jeunes du Burkina Faso », explique le président du MBDC, Fousséni Ouédraogo.

Il précise que l’objectif est d’avoir des leaders (délégués) choisis, élus sur la base de leur vision et projet de société. « On se soumet volontairement à l’autorité choisie. Cette simulation électorale dans les 10 établissements doit conduire à cela. La démocratie est une école qu’on doit très tôt fréquenter de la maternelle à l’université », a-t-il fait comprendre. Le but principal de cette activité, selon lui, c’est amener les jeunes à la base, à comprendre le processus électoral.

Pour l’activité de ce jour, c’est le lycée privé excellence de Kaya qui a abrité la séance de simulation électorale. 

Fousséni Ouédraogo, le président du MBDC,

4 candidats étaient en lice. Ils ont organisé une campagne sur un projet de société. Pour Adjara Sawadogo, une des candidates, « c’est un bon exercice car tu te mets à la place du président en faisant des meetings avec un programme ». « Je retiens que ce n’est pas difficile d’être un président, il suffit d’avoir des idées qui puissent convaincre l’électorat », a-telle lancé.

A la proclamation des résultats avec 260 votants, c’est le candidat Hamidou Ouédraogo qui remporte cette élection avec 103 voix. Pour le directeur du lycée, Sorgho Moussa, « l’école est un lieu d’apprentissage et si le MBDC a décidé de donner la formation à la base, c’est une chose utile ». « Nous pensons avoir accompli une mission qui est d’apprendre à la jeunesse comment voter, la démocratie et la bonne gouvernance »,  a-t-il conclu.

Jules César KABORE

Burkina 24

 



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *