Afrique du Sud : Zuma quitte précipitamment la célébration du 1er mai

474 0

Le président sud-africain Jacob Zuma devra désormais s’accoutumer aux huées à chacune de ses interventions en public. Le lundi 1er mai, au moment où il devrait prendre la parole, il a finalement dû quitter précipitamment un rassemblement confronté au mécontentement de la foule.

Jacob Zuma, invité à la célébration de la fête du 1er mai dédiée au travail à Bloemfontei, dans le centre du pays, s’apprêtait à prononcer un discours lorsque les membres de la puissante centrale syndicale Cosatu, se sont mis à entonner des cantiques anti-Zuma tout en exigeant sa démission.

Malgré les appels au calme du président de la Cosatu, Sidumo Dlamini et du secrétaire général du parti communiste sud-africain Blade Nzimande, rien n’y fit.

“Il est triste qu’après un défilé réussi qui a compté avec la participation de nombreux travailleurs, des désordres empêchent le déroulement du programme”, a déclaré  Dlamini sur un site d’informations.

Des images de télévision ont montré le président Zuma, quittant précipitamment les lieux dans un convoi de véhicules fortement sécurisé.

Selon des médias locaux, des heurts se sont produits entre des participants qui réclamaient la démission de M. Zuma et des sympathisants du président sud-africain.

La Cosatu est un allié de taille pour le parti au pouvoir en Afrique du Sud, le Congrès national africain, ANC. Elle avait demandé en avril dernier la démission de Jacob Zuma à la suite d’un remaniement ministériel jugé très impopulaire.

“Le remaniement de cabinet a mis à jour de profondes divisions au sein de l’ANC et des responsables du principal parti d’opposition de l’Alliance Démocratique (DA) espèrent recruter suffisamment de soutien de députés du parti au pouvoir pour déstabiliser le président”, a indiqué Africanews.

Le Chef de l’Etat Sud-Africain, Jacob Zuma est accusé par certains de ses concitoyens de piller les deniers publics et est confronté depuis plusieurs mois à un mécontentement croissant au sein de la population.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU

Burkina24                                                                                               



Article similaire

COMMUNIQUE DE REMERCIEMENT

Posté par - 3 août 2018 0
Les grande familles BAYALA, BATIONO à Bonyolo, Réo Bessyel Lyali (Province du Sanguié), Ouagadougou, Bobo-Dioulasso, Koudougou, Côte d’Ivoire, France, Canada ;…

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *