Somalie : Le plus jeune ministre du gouvernement assassiné par des soldats de l’armée

723 0

Abdullahi Siraji, le plus jeune ministre du gouvernement  somalien, en charge des Travaux publics a été abattu ce mercredi 3 mai 2017 par des gardes de sécurité qui ont tiré depuis l’extérieur du palais présidentiel.

Abdullahi Siraji, 31 ans, l’ex-ministre somalien des Travaux publics aurait été tué “par erreur” par des soldats de l’armée gouvernementale pensant qu’il s’agissait des soldats du groupe islamiste Al-Shabaab, expliquent des sources policières et gouvernementales. La victime se trouvait à bord de son véhicule.

La presse locale affirme toutefois que les auteurs de la tuerie ont été arrêtés.

Actuellement en visite en Ethiopie, le président somalien Mohamed Abdullahi Mohamed a annoncé qu’il écourterait sa visite “pour venir pleurer avec [son] pays et prendre part aux obsèques nationales du ministre Abass”. Il promet en outre que l’enquête ne souffrira d’aucune impunité et que les auteurs de cet acte seront interrogés et punis, explique Africanews.

La Somalie est confrontée depuis plusieurs années dans une guerre avec le groupe islamiste radical Shabaab dont la cible reste les positions de l’armée somalienne et celles de la Force de l’Union africaine en Somalie (Amisom).

Le président Mohamed Abdullahi Mohamed, à la tête de la Somalie depuis seulement trois mois a fait de la guerre contre les militants shebab une de ses priorités.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU

Burkina24



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *