La Côte d’Ivoire envoie 150 hommes à la force Onusienne au Mali

118 0

Le chef de l’Etat Major Général de l’armée ivoirienne, Touré Sékou, a annoncé ce mercredi 3 mai que 150 soldats ivoiriens seront envoyés pour la première fois au Mali pour rejoindre la force de l’ONU à Tombouctou, dans le nord du pays.

“C’est la première unité combattante que nous déployons au Mali. Tout théâtre comporte des risques, mais nous pensons que nos hommes ont été bien formés, bien sélectionnés. Ils ont un équipement adapté. Ils devraient pouvoir faire face à la situation et assumer la mission”, a indiqué à la presse, le général Touré Sékou, ajoutant que son pays avait antérieurement envoyé un “peloton de transport” à la Minusma, mais jamais d’unité combattante.

Cette annonce a été faite au cours d’une cérémonie à Abidjan, Côte d’Ivoire, en présence des familles des soldats, ce mercredi 3 mai.

Le patron de l’armée ivoirienne a tenu à rassurer l’opinion sur les dispositions sécuritaires prises en interne pour contrer toute velléité d’attaques terroristes après celle de mars 2016 qui a coûté la vie à 19 personnes.

En Côte d’Ivoire en interne nous nous préparons aussi pour faire face à tout acte”, a-t-il indiqué.

“Nous pensons que la participation aux opérations de maintien de la paix devrait permettre à toute l’armée accroître ses capacités opérationnelles et la participation à la Minusma devrait tirer les troupes vers le haut”, a expliqué le général se prononçant sur le niveau de ses troupes après les mutineries de début d’année qui ont secoué le pays.

Neuf soldats maliens ont été tués et cinq blessés mardi dans une attaque dans la région de Ségou, dans le centre du Mali. En plus, ce mercredi 03 mai, une personne non identifiée a été tuée et neuf Casques bleus ont été blessés à Tombouctou, dans le nord du Mali, dans l’attaque au mortier d’un camp de la Mission des Nations unies dans le pays (Minusma), a annoncé l’ONU.

 Cette “attaque aux mortiers ou roquettes” a visé peu après 13H00 (locales et GMT) le camp de la Minusma à Tombouctou, dit “Super Camp”, explique la mission onusienne dans un communiqué diffusé dans l’après-midi de ce mercredi.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU

Correspondant de Burkina24 en Côte d’Ivoire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre