Boura : Du soutien à des orphelins 

212 0

La « Fondation Zida pour le Burkindi » a offert un don à un orphelinat le vendredi 5 mai 2017. Après Ougadougou, Yako, Kaya, Bobo Dioulasso c’était le tour de Boura, une commune rurale située à une cinquantaine de kilomètres de la ville de Léo. Ce don entre dans le cadre des nombreuses œuvres caritatives de la structure à travers le Burkina Faso.

Le Centre d’accueil des enfants en détresse (CAED) « Wissenenibele », qui veut dire en langue locale Sissala « c’est Dieu qui prend soin », a bénéficié des dons de la « Fondation Zida pour le Burkindi ». Les dons sont composés essentiellement de cartons de sucre, du lait, du savon, des couches pour bébés, des biscuits et des vivres.

La responsable du CAED à Boura, Zogdia Josephine, a remercié le donateur. Elle explique que le centre a été créé en 2000 et fait comprendre que certains enfants viennent du Ghana.

Pour l’histoire de ce don, c’était le 13 janvier 2013 que l’artiste Sams’K Le Jah avait effectué un concert dans la localité. A l’occasion il avait visité l’orphelinat et avait constaté des difficultés dans la prise en charge des enfants.

Ayant appris que la « Fondation Zida pour le Burkindi » faisait des dons dans les orphelinats, l’artiste  a contacté cette structure pour venir en aide aux orphelins de Boura. C’est ainsi que le vendredi 5 mai 2017, la Fondation Zida pour le Burkindi a offert un don pour le centre.

Etant présent à la remise du don, Sams’K Le Jah, a laissé entendre que « nous avons promis de revenir et nous voilà ce jour ». Le directeur exécutif de la Fondation, Fousseni Ouédraogo, a expliqué que  « c’est dans le cadre des activités ordinaires de la fondation Zida pour le Burkindi, à travers son projet « donner le sourire aux orphelins », que se place le geste d’aujourd’hui ». 

Sams’K Le Jah et Fousseni Ouédraogo avec les enfants 

Il a également rappelé une citation du président de la fondation, Yacouba Isaac Zida, qui disait : « Ce que nous voulons voir dans le Burkinabè de demain c’est dans l’enfant d’aujourd’hui que nous devons en semer la graine ». Fousseni Ouédraogo a précisé que c’est pour « témoigner notre compassion et nos encouragements pour tout le bien que le centre fait pour les enfants ». 

Ces dons profiteront à plus de 67 enfants et orphelins vulnérables du CAED de Boura. C’est une donation d’une valeur d’un million de FCFA, a fait savoir le directeur exécutif. La Fondation ne compte pas s’arrêter là. En effet, le directeur exécutif a affirmé qu’elle «poursuivra ses actions de solidarité à l’intérieur du pays à l’endroit d’autres structures intervenant dans le même domaine et la prochaine destination, c’est la ville de Fada N’Gourma».

Pour rappel, la « Fondation Zida pour le Burkindi » est reconnue sous le récépissé N°2015-1054/MATD/SG/DGLPAD/DOASOC et a pour vision principale « les jeunes et les femmes débarrassés des pesanteurs socioculturelles, dans un cadre démocratique permettant un développement harmonieux à l’horizon 2030 ».

Jules César KABORE

Burkina24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre