Côte d’Ivoire: Les ex-mutins renoncent à leurs revendications

655 0

Les 8.400 soldats ivoiriens qui se sont mutinés en janvier dernier ont “présenté leurs excuses” pour avoir freiné la bonne marche du pays. Lors d’une cérémonie au Palais présidentiel d’Abidjan-Plateau dans la soirée du jeudi 11 mai, ils ont annoncé “renoncer à toute revendication d’ordre financier”.

Le président ivoirien Alassane Ouattara a fait remarquer sa satisfaction de voir ces militaires revenir à la raison et s’est dit certain qu’ils seront désormais des “militaires exemplaires”.

Organisée sans la présence de la presse, l’évènement se voulait visiblement un point final au mouvement de protestation de l’ensemble des forces de sécurité, alors que le pays est au bord de l’implosion et est très durement touché par l’effondrement des cours cacao du qui ont vidé les caisses de l’Etat, comme l’a rappelé le président.

“Nous présentons nos excuses pour les différentes situations que nous avons connues (…). Nous renonçons définitivement à toute revendication d’ordre financier (…). Nous prenons l’engagement solennel de nous ranger et de nous mettre aux ordres de la République”, a affirmé le sergent Fofana, porte-parole des mutins.

Ces mutins qui réclamaient surtout 12 millions de F CFA de primes (18.000 euros) avaient obtenu le versement dès janvier de 5 millions (7.500 euros) et devaient toucher le reste à partir du mois de mai.

Le gouvernement a lui toujours refusé de divulguer le contenu des négociations. Le relatif succès des mutins avait fait tache d’huile dans toutes les forces de sécurité et même dans l’administration.

La Côte d’Ivoire traverse des moments très, très difficiles“, a précisé Alassane Ouattara, le Chef d’Etat ivoirien soulignant que la chute du prix du cacao avait fait perdre “près d’un milliard d’euros” au pays et que le budget de l’Etat avait subi une “perte sèche de 150 milliards de F CFA”.

Il a toutefois, promis œuvrer malgré ces difficultés budgétaires à “l’amélioration des conditions de vie et de travail des militaires”.

“Je veux que nous puissions bâtir une armée républicaine. Je suis sûr que vous serez des militaires exemplaires (…) que votre loyauté à l’égard de la Nation ne fera plus jamais défaut”, a-t-il conclu.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU

Burkina24



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *