Gaoua : La Justice à ciel ouvert

451 0

La 10è édition des Journées portes ouvertes du ministère de la justice dans la région du Sud-ouest se déroule à Gaoua du 18 au 20 mai 2017 dans le but de rapprocher la justice des justiciables.

Les activités entrant dans le cadre de la célébration des Journées portes ouvertes à Gaoua ont débuté le 15 mai 2017 par des jeux radiophoniques. Les lauréats au nombre de 20 ont reçu leurs prix à la cérémonie officielle en présence des autorités de la région et le ministre de la justice.

L’exposition au palais de la justice a ouvert ses portes à la population ce 19 mai. Autorités et population ont pu visiter  les différents stands dressés pour l’occasion.

Ces journées sont l’occasion pour les habitants de se familiariser avec les différents maillons de la justice et de comprendre leur fonctionnement. Les visiteurs bénéficient de consultations gratuites.

Dolito Denkian, cet habitant de Gaoua, a pour l’occasion pu discuter avec des gardes pénitenciers, toucher à leurs équipements, une joie qu’il ne cache pas.  « Je suis venu pour la visite. J’ai vu les tenues, les photos de prisonniers  dans leur atelier ou dans le jardin, les tenues des gardes. Depuis mon enfance, je rêvais d’être comme ces hommes en tenue, mais devenu grand, je les craignais. Aujourd’hui est un jour  spécial. J’ai pu discuter avec eux et comprendre comment ils travaillent », explique-t-il. 

Quant à Youl Odette, que ne fut pas sa surprise de voir son neveu incarcéré chanter devant les autorités. «Je savais que l’enfant de mon grand frère  était en prison mais je ne savais pas que c’était ici. Je n’ai pas osé aller lui rendre visite. Mais je suis venue ici  et à ma grande surprise, je le vois chanter devant les autorités. J’avais presque les larmes aux yeux mais ce qu’il a dit dans sa chanson, s’il est vrai, c’est qu’il est devenu un homme bien », dit-elle.

Le procureur  du Faso près du tribunal de grande instance de Gaoua, Issouf Sanou,  lui a cependant salué le bon rapport entre la justice et le justiciable dans la région. « Rarement on assiste à des cas de justice rendue par la population elle-même. Nous avons constamment des dossiers qui interpellent beaucoup de personnes. Les gens viennent dans les salles et assistent aux audiences, et nous posent des questions directement par rapport à telle ou telle procédure », a-t-il laissé entendre.

Une incursion dans la prison a permis de s’imprégner de la vie carcérale des pensionnaires de la Maison d’arrêt de Gaoua.

Le ministre de la justice Réné Bagoro s’est alors adressé à ces derniers pour leur « remonter le moral ». Il leur a rassuré que le gouvernement  a pris des mesures notamment pour l’accélération des procédures de justice et l’amélioration de leurs conditions en matière de santé,  avant de leur demander d’être disciplinés et de respecter les consignes pour faciliter le travail de ceux qui les surveillent.

Une visite du ministre dans les différents démembrements, un cross populaire ont mis fin à la première journée .

Revelyn SOME

Burkina24


Quelques images de l’exposition

 

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *