Koudougou : Des étudiants apprennent que les dirigeants doivent rendre compte

489 0

Le Centre pour la Gouvernance Démocratique(CGD) a organisé une séance de formation à travers une conférence publique,  animée par un juriste averti à la matière, Abdoul Karim Zango enseignant à école nationale d’administration et de magistrature (ENAM), à l’adresse des étudiants de l’Université de Koudougou, le samedi 21 mai 2017 sur la redevabilité.

Outiller les étudiants pour qu’à leur tour, ils puissent porter la semence au sein des universités. Le CGD accompagne ses cellules qui regroupent des étudiants dans les différentes universités. Les étudiants de l’Université de Koudougou se sont mobilisés et certains ont dit à la fin, que la formation a été bénéfique pour eux dans la mesure où le conférencier était à la hauteur, et a pu répondre à leurs préoccupations.

Abdoul Karim Sango, dans son exposé, a dit que le pouvoir en démocratie appartient au peuple qui le délègue momentanément à des gouvernants. Ils sont tenus de rendre compte aux gouvernés sur chaque secteur du développement à savoir : l’éducation, la santé, le logement, les transports.

 Les gouvernants doivent rendre compte à leurs électeurs, de toutes les initiatives qui sont prises, pour améliorer la réalisation de leurs droits fondamentaux. Un des objectifs de la redevabilité, poursuit le conférencier,  est qu’elle aboutisse à la  sanction, notamment lorsqu’il y a des processus de détournement des ressources publiques. Cela suppose que le citoyen à la base soit outillé et mieux organisé pour interroger les gouvernants.

Au Burkina Faso les lois offrent cette possibilité aux gouvernés. Il leur appartient dans leurs mouvements associatifs de voir comment progressivement, ils vont implémenter ce mécanisme. C’est dans cette seule condition que les gouvernants vont se mettre au service de l’intérêt général.

Michel YAMEOGO

Correspondant de Burkina24 à Koudougou



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *