Légalisation du BAC étranger : Des étudiants se plaignent

Le Bloc National des Étudiants Contre  l’Injustice et l’Impunité attire l’attention des autorités burkinabè sur la difficulté que rencontrent des étudiants dans la légalisation des attestations de réussite au baccalauréat étranger. 

Camarades étudiantes !
Camarades étudiants !

Depuis plusieurs semaines, le BNECI a introduit des demandes d’audiences auprès des autorités en charges de l’organisation des concours directs de la fonction publique et biens d’autres.
Mais jusqu’à ce jour, elles demeurent toujours sans considération aucune.

En effet, ces demandes d’audiences font suites aux énormes difficultés que bon nombre d’étudiants venus de la diaspora en particulier celle de la Cote d’ivoire rencontre dans le processus d’obtention définitive du diplôme du BACCALAUREAT étranger.

-Vu les retards (d’une à plusieurs années) que l’office du baccalauréat de l’Université Ouaga I Pr Joseph Ki-Zerbo accuse pour la délivrance des diplômes étrangers ;

-Vu la date de validité très approximative de l’attestation du succès au baccalauréat qui est d’un an ;

-Vu les difficultés auxquelles nous faisons face pour la légalisation de ces attestations car le délai étant expiré ;
-Vu notre impossibilité à postuler aux différents concours de la fonction publique, professionnel et biens d’autres offres d’emplois.

Le BNECI, soucieux de la sauvegarde des intérêts matériels et moraux des étudiants, voudrait attirer votre attention sur ces faits qui ne sont pas sans conséquences pour nous.

Par ailleurs, nous invitons les autorités à prendre les dispositions urgentes et nécessaires afin de nous permettre non seulement de participer à ces concours dont les dépôts de dossiers ont débutés ce lundi 22 Mai, mieux, à trouver une solution définitive à ces problèmes.

Bonne préparation des examens et concours à tous !

Vive les étudiants !
Vive le BNECI

Pour le coordonnateur

Fulbert BAMA



B24 Opinion

Les articles signés B24 Opinion sont soumis par nos lecteurs et/ou des libres penseurs et n'engagent que la responsabilité de leurs auteurs.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page