Musée des luttes du peuple burkinabè : L’idée gagnante d’Isidore Somda

L’idée de littérature de Isidore Somda servira à témoigner de l’acte héroïque posé par le peuple insurgé. Avec une moyenne de 13.31/20, le jeune Burkinabè a remporté le concours d’appel à idées lancé il y a environ cinq mois par l’association « Initiative Mémoire et Conscience ». Les résultats dudit concours ont en effet été rendus publics le mardi 23 mai 2017 à Ouagadougou.

Dans le but de faire œuvre de mémoire et magnifier la volonté du peuple insurgé, l’Association « Initiative Mémoire et Conscience » présidée par Luc Marius Ibriga, avait lancé le jeudi 1er décembre 2016 un concours d’appel à idées pour l’érection d’un complexe intégré monument de souvenir de l’insurrection et musée des luttes du peuple burkinabè.

Le concours « de littérature » a connu son épilogue le mardi 23 mai 2017 lors d’une cérémonie dédiée à Ouagadougou en présence de plusieurs personnalités. Le jury était composé de sept membres. Son président, Jacques Guingané, a indiqué que sur les 53 propositions anonymes soumises, une dizaine d’œuvres ont été écartées pour non-respect des consignes de l’appel.

Un monument avec un piédestal composé de trois strates décroissantes partant vers le haut

La bonne présentation de l’ensemble du projet, le respect des consignes de l’appel à idées, l’articulation des composantes, le réalisme, l’originalité, la créativité et la lisibilité des messages font partie des critères retenus par le jury. Les trois meilleures idées sélectionnées sont connues.

Un concours d’architecture sera bientôt lancé

Armel Bado, lauréat du 3e prix, a proposé un complexe intégré avec un monument constitué d’un grand mur en béton sur lequel seront illustrées des fresques retraçant le martyr du peuple insurgé. Avec une moyenne de 12.30/20, le prix de Armel Bado est d’une valeur de 600.000 FCFA.

Le 2e prix d’une valeur de 800.000 FCFA a été remporté par Idrissa Ouédraogo avec la note de 12.43/20. Ce dernier a proposé un monument qui sera un grand Caïlcédrat (avec quatre branches, 45 feuilles) représentant l’indépendance de la sagesse. Le peuple témoin des évènements sera représenté par des visages d’hommes, de femmes, de vieillards et de jeunes sur le tronc.

Le lauréat du 1er prix d’un montant d’un million de FCFA est Isidore Somda qui a obtenu la note de 13.31/20. Sa proposition a convaincu les membres du jury. Il sera donc construit un complexe intégré qui comporte un monument avec un piédestal composé de trois strates décroissantes partant vers le haut. La plus grande de couleur blanche est au sol symbolisant la liberté et la démocratie, la moyenne de couleur rouge symbolisant les causes de l’insurrection et la plus petite noire représente ceux qui sont tombés lors de l’insurrection.

Au-dessus de ces strates, il y aura une lettre W de grande dimension dont chaque branche se termine par une main tenant des chaînes brisées représentant la victoire suite à l’effondrement du régime en place. Sa couleur dorée représente l’espoir. Il y aura également un globe affichant la carte du Burkina offrant la victoire à tout le peuple épris de liberté et de démocratie. Isidore Somda propose aussi un musée rectangulaire qui se situe en arrière-plan.

Le concours architectural sera bientôt lancé …

La 2e étape de l’initiative consistera à l’organisation d’un concours international d’architecture pour la conception du complexe et la 3e étape s’attachera à obtenir une mobilisation financière populaire par la contribution volontaire des citoyens et amis du Burkina Faso pour la construction dudit complexe.

Le président de l’Association « Mémoire et conscience », Pr Luc Marius Ibriga, a appelé les architectes à se mobiliser car le concours architectural sera lancé bientôt. « Les architectes internationaux seront associés à ceux du Burkina Faso. Les termes de références de ce concours seront connus dans les jours à venir », foi du Pr Ibriga. « Nous sommes historiquement interpellés par ce qui s’est passé. L’Assemblée nationale sera à vos côtés jusqu’à la fin », a déclaré le 4e Vice-Président de l’Assemblée nationale, Ousséni Tamboura.

Noufou KINDO

Burkina 24



Noufou KINDO

@noufou_kindo s'intéresse aux questions liées au développement inclusif et durable. Il parle Population et Développement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page