Agression de Adja Divine : La version de la Police nationale

684 0

L’artiste Adja Divine a été agressée par une foule en colère qui l’accusait de vol d’enfants. Des agents de la police nationale ont été cités dans cette affaire et la principale concernée a porté plainte contre la police routière. La Police nationale, dans un communiqué publié sur sa page Facebook, a donné sa version des faits dont voici l’intégralité.

Le mardi 23 mai 2017 aux environs de 11h 45mns, des éléments de la Police Nationale en mission de contrôle et de fouille au carrefour Terrain BCEAO non loin de l’Hôtel PALACE ont interpellé une dame qui a refusé d’obtempérer.

A sa suite, deux (02) individus à motos, la poursuivant ont intimé l’équipe de policiers, en mission, de l’arrêter. Voulant comprendre ce qui se passait, deux (02) éléments dont un (01) en arme ont suivi le véhicule de ladite dame qui a été rattrapée dans le quartier de Nagrin où il a été immobilisé par une foule en colère qui accusait la dame d’avoir volé un bébé.

Après avoir réussi à calmer la foule, les policiers ont décidé de conduire la dame dans le Commissariat de Police le plus proche. C’est en cours de route qu’ils seront rattrapés par les poursuivants de la dame aux abords du feu PETROFA Ouaga 2000 à cause de l’embouteillage qui y régnait. Malgré leur volonté de sécuriser l’infortunée, les policiers seront débordés.

Ils ont fait alors appel à du renfort qui a réussi à sauver la dame des mains de ses agresseurs. Elle sera par la suite conduite avec l’aide des sapeurs-pompiers au CMA du secteur 30 pour des soins et son véhicule enlevé et déposé à la Brigade de Gendarmerie de Kossyam.

La Police Nationale déplore fortement cet incident et invite les populations au calme et à la collaboration.

La Police Nationale, une force publique au service des citoyens

Division de la Communication et des Relations Publiques



B24 Opinion

Les articles signés B24 Opinion sont soumis par nos lecteurs et/ou des libres penseurs et n'engagent que la responsabilité de leurs auteurs.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *