Hôpital  Souro Sanou de Bobo : Une partie des agents a repris service

771 0

Après le mot d’ordre de suspension des travaux  mardi 23 mai 2017, certains agents ont repris service au Centre hospitalier universitaire Souro Sanou de Bobo-Dioulasso ce mercredi 24 mai 2017 à l’exception des internes et des agents du bloc des accidentés. Les sapeurs-pompiers doivent évacuer les accidentés vers d’autres centres de santé.

Suite à l’agression d’un interne par un accompagnant de malade qui a perdu la vie au service chirurgical dans la nuit du lundi 22 mai 2017, le personnel soignant de l’hôpital Souro Sanou de Bobo- Dioulasso avait décidé d’une suspension de travail le lendemain mardi.

Finalement, après conciliabules, les agents ont repris service depuis ce mercredi matin. Ce après la mise aux arrêts de l’agresseur par la police dans l’après-midi du mardi.

A l’heure qu’il est, les services de l’hôpital Souro Sanou fonctionnent comme d’habitude, à l’exception du bloc réservé aux accidentés. Ce service, jusqu’à l’heure où nous publions cet article, ne recevait aucun blessé. Les sapeurs-pompiers étant obligés d’amener les blessés vers les autres centres de santé de la ville.

Les internes non plus, dont l’un des leurs est victime de l’agression, ont décidé de boycotter le travail jusqu’à lundi prochain.

En rappel, dans la soirée de lundi 22 mai dernier, choqué par le décès de son parent, un accompagnant de malade au service chirurgical du centre hospitalier Souro Sanou de Bobo-Dioulasso s’est infiltré dans le box de consultation où il a physiquement agressé l’interne de service avant de disparaitre dans la nature. Choqué, le personnel soignant avait observé dès le lendemain mardi un arrêt de travail au CHU. 

Jusqu’à l’heure, le corps du défunt reste gardé à la morgue de l’hôpital. En attendant, avons-nous appris, que les responsabilités soient établies.

Lassina Fabrice SANOU

Correspondant Burkina24 à Bobo-Dioulasso

 



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *