Saran Sérémé à Adja Divine : “Reste forte comme seule sait le faire une femme”

1131 0

Les mots me manquent tout simplement pour exprimer mon ressenti face à ces violences dignes d’une certaine époque et d’un autre peuple, que le peuple du « Pays des Hommes intègres ».

Entre les tortures infligées par les Kolgweogo à une femme dite voleuse quasi nue, attachée comme un animal par les poignets et les chevilles à un morceau de bois, entre la barbarie et lynchage publique qu’a subis la respectable dame Adjaratou Diessongo sur la base de fausses accusations et toutes les violences faites aux femmes en général, il est plus que temps d’élever la voix pour réaffirmer le STOP, ÇA SUFFIT.

Quelle que soient les fautes commises, absoluty nothing, ni aucune explication rationnelle ne peuvent être explicatives de ces dérives sociodramatiques auxquelles nous assistons.

Toutes les consciences sont interpellées pour que cesse cette montée en puissance de la violence et des tortures dans notre chère Patrie. Il n’y a pas que chez le voisin que la case peut brûler.

Vous vous souviendrez que la violence appelle et engendre la violence avec son lot de maux terrifiants et personne ne peut prédire par où et chez qui elle frappera.

La femme à pour coutume de chercher à éteindre le feu allumé par l’homme car personne ne sait quand est-ce que la fumée devient un incendie dont la progéniture sera la première à en pâtir.

Puisse les responsabilités êtres situées dans cette affaire écœurante et que justice soit rendue dans toute sa splendeur à Dame Adjaratou Diessongo connue sous le nom d’artiste de Adja divine.

Puisse tous les faits impunis de violences en général et de violences faites aux femmes en singulier être bannis à jamais de notre cité et réprimés à leur juste hauteur selon les textes de loi en vigueur.

Puisse la culture de la tolérance, du pardon, de la paix et de la concorde nationale êtres implémentée dans le « Pays des Hommes intègres ».

Courage et compassion à toi Adjaratou Diessongo et à toutes les femmes en général qui pleurent toujours en silence.

Sache que les photos de ta nudité n’enlèvent en rien un iota de ta valeur ni de ton intégrité.

Tout au contraire, reste forte comme seule sait le faire une femme et tu l’as démontré en allant témoigner en direct à la Télévision. Les aînées ont l’habitude de dire que “le jour de l’accouchement, il n’y a point de honte”. Considère hier comme étant le jour de ton accouchement. Que la honte soit pour ceux qui éprouvent un malin plaisir à regarder la nudité d’une mère dans cette douloureuse situation. Puisse Dieu bénir amplement tes enfants.

Courage à toutes les femmes qui subissent quotidiennement des violences.

 Que le tout puissant nous bénisse et bénisse infiniment nos enfants.

Puissions-nous ne point ajouter le feu au feu.

Dieu bénisse et veille sur le Burkina Faso !



B24 Opinion

Les articles signés B24 Opinion sont soumis par nos lecteurs et/ou des libres penseurs et n'engagent que la responsabilité de leurs auteurs.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *