Zimbabwe : La fille de Mugabe nommée au comité de censure médiatique

703 0

 Les médias zimbabwéens ont relayé, ce mercredi 24 mai, la nomination de Bona Chikore, la fille du président zimbabwéen Robert Mugabe, au sein d’un comité de censure médiatique. Elle réjouint, ainsi, la liste déjà très longue des membres de la famille présidentielle à des postes de responsabilité très élevés. 

Selon le quotidien The Herald, ce comité de censure devra “jouer un rôle dans le contrôle et la régulation des médias ainsi que de l’industrie cinématographique”.

Bona Chikore occupe, désormais, une haute responsabilité, à l’instar de nombreux proches de la famille Mugabe.

Grace Mugabe, la Première Dame du pays et patronne de la ligue des femmes de la Zanu-PF, le parti au pouvoir est, notamment en lice, pour la succession de Robert Mugabe.

Patrick Zhuwao et Walter Chidhakwa, des neveux du Président Mugabe sont, respectivement ministres de la Jeunesse et des Mines.

Quant à Simba, l’époux de la nouvelle nommée Bona Chikore, il est le chef des opérations de la compagnie aérienne nationale Air Zimbabwe.

Bona Chikore, 27 ans, est diplômée en finance et comptabilité des universités de Hong Kong et Singapour. Elle est “la fille aînée de l’union entre Robert et Grace Mugabe. Ses deux jeunes frères sont encore étudiants”, a expliqué Africanews.

Sa nomination au sein d’un comité de censure est vue par plusieurs observateurs comme un moyen de museler un peu plus les critiques sur la famille Mugabe, à l’heure où la santé du président est au cœur de toutes les rumeurs.

Le Zimbabwe est considéré comme l’un des pays les plus liberticides pour la presse et les médias. 

En 2016, il pointait au 124e rang mondial dans le classement de 181 pays publié par Reporters sans frontières (RSFqui a dénoncé, entre autres, le “harcèlement et l’intimidation de journalistes par le gouvernement de Robert Mugabe”.

Robert Mugabe, 93 ans, est au pouvoir depuis 1980 mais ne compte pas lâcher prise.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU

Burkina24                                                                                              



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *