Koudougou :  Cheick Abdoul Aziz Soré prêche le dialogue inter-religieux  

2125 0

Le  Cheick Abdoul Aziz Aguib Soré a organisé un grand prêche à la place de la nation de Koudougou, le samedi 21 mai 2017. C’est une foule immense venue de Ouagadougou, Bobo-Dioulasso, Nouna, Dédougou, Ouahigouya et de certaines localités de la région du Centre-ouest pour écouter le guide spirituel et recevoir des bénédictions.

Selon le président de l’Association des adeptes du prophète Mohamed El Hadj Adama Zonon, le Cheick Abdoul Aziz Soré est né à Nouna, et dès l’âge de 7 ans, il finit de mémoriser le Coran. Par suite d’un appel divin soutenu, il partit très tôt de Nouna, en quête du savoir à travers le monde.

Au bout de plusieurs années, ayant été pleinement comblé, poursuit-il, de grâce divine dans la plénitude de connaissance acquise, il établit sa résidence à Bamako au Mali. Par amour pour sa mère patrie le Burkina, il voulut partager ce savoir avec ses compatriotes burkinabè.

Ce désir qui l’anime le conduit à l’organisation annuelle du Mouloud à Komi Yalgo et du Zi Ara à Nouna sa ville natale. Chaque année, il organise un prêche à Bobo-Dioulasso et à Ouagadougou. Au –delà de ces 4 évènements majeurs, le Cheick Soré, animé par la bonne foi et voulant accomplir sa mission, sillonne le Burkina pour prêcher la parole divine, d’où le prêche de Koudougou.

Le cas de Koudougou est particulier car le Cheick a été invité par un chrétien catholique à la personne de Zoma P Marcel qui lui a demandé de venir faire des bénédictions pour la ville. Pour certains de ses auditeurs que nous avons interrogés à la fin, ils pensent que les prêches du Cheick apportent du réconfort aux cœurs meurtris, amènent les gens à se réconcilier avec eux-mêmes et à se détourner des mauvaises pratiques pour emprunter la voie du salut.

Le Cheick Aziz combat toute forme d’injustice qui freine le développement humain. Abdoul Aziz Aguib est contre tout acte de nature à porter atteinte à la vie humaine au nom de l’islam ou tous ceux qui se cachent derrière cette religion pour perpétrer des actes ignobles et inhumains. Pour le Cheick, la vie est sacrée.

Dans son prêche, le Cheick a axé son enseignement vers plus de droiture, d’union, de solidarité et de cohésion sociale. A Koudougou, le Cheick Soré a mis l’accent sur la paix, l’amour du prochain, la tolérance, le pardon et le dialogue interreligieux. Le Cheick Aguib dit percevoir le dialogue interreligieux comme l’une des méthodes les plus efficaces pour un mieux vivre ensemble harmonieux dans l’acceptation des différences.

Michel YAMEOGO

Correspondant de Burkina24 à Koudougou



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *