“L’Afrique n’acceptera plus d’être marginalisée”, avertit Moussa Faki

609 0

A l’occasion de la célébration de la journée de l’Afrique ce 25 mai, le président de la Commission de l’Union africaine, Moussa Saki, dans son message a indiqué en substance que l’Afrique prendrait désormais ses responsabilités et n’acceptera plus d’être marginalisée.

Moussa Faki estime que l’Afrique, avec son 1,2 milliard d’habitants représentant 17 % de la population mondiale, ne tire pas suffisamment profit des dividendes démographiques. La raison en est que le continent n’investit pas suffisamment dans sa jeunesse, “cette immense énergie, un outil de développement”, comme il le décrit.

“Le président de la Commission de l’Union africaine pense que les Africains doivent se servir de leurs ressources intellectuelles et naturelles pour travailler à lutter contre cette marginalisation du continent”, rapporte Africanews.

S’adressant particulièrement au Soudan du Sud, Moussa Faki a dit ceci: “J’appelle instamment les parties à faire cesser ces crimes de masse et d’organiser sans délai un dialogue inclusif pour redessiner un destin pour leur peuple. Cette situation ne peut continuer éternellement. Nous sommes prêts à les y aider de toutes nos forces et de toutes les intelligences. Mais d’abord, la violence et la souffrance doivent cesser”.

La Journée de l’Afrique est également le cadre désigné pour célébrer les progrès notables enregistrés par le Continent de l’Organisation de l’unité africaine (OUA) à l’Union Africaine.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU

Burkina24



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *