Sana Bob : Haut-parleur sur les toilettes

690 0

Le « crieur public » Sana Bob continue son engagement pour l’adoption des toilettes au Burkina. Il a sorti un single « Tond Burkindi » à ce propos.

« Imaginez un étranger qui a été attaqué par une diarrhée en plein Ouagadougou, comment il va faire… ». Ce passage de sa chanson « Mon Pays » qui l’a propulsé en 2009 a fait sourire. Sana Bob remet le couvert avec « Tond Burkindi ».

C’est un single qui s’inscrit dans la campagne Fasotoilettes initiée par IRC en collaboration avec le ministère de l’Eau, WATERAID, la Fondation KIMI et Eau vive internationale. L’objectif est d’amener les citoyens burkinabè à offrir des toilettes à leurs parents. 100 000 toilettes sont prévues d’ici fin 2017.

L’idée, selon Cheick Sanou, membre de l’équipe du projet, s’exprimant lors d’une conférence de presse ce 26 mai 2017 sur la présentation de la chanson, est d’apporter un changement de mentalité. Cela afin que le réflexe de la construction des toilettes prenne le pas sur la défécation à l’air libre qui a toujours la peau dure au Burkina.

Sana Bob, lui, n’y va pas par quatre chemins pour dénoncer l’inaction de ses concitoyens. « On ne peut mendier l’aide de l’Occident pour manger et encore mendier l’aide pour les toilettes. Où est alors la dignité du Burkinabè ? », dit-il dans la chanson.

« Un étranger qui vient au Burkina et n’arrive pas à trouver des toilettes publiques pour ses besoins, c’est une honte pour toute la nation », a-t-il ajouté lors du point de presse. Il insiste par ailleurs sur le fait qu’il n’est pas indiqué que les femmes et les personnes âgées continuent de se soulager hors d’un endroit clos.

A noter que Sana Bob, en plus de cette thématique pour laquelle il est engagé depuis 2009, milite aussi pour l’éducation pour tous.

Burkina24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *