2015 : Des malversations de plus de 31 milliards de F CFA réalisées par des agents publics

608 0

L’Autorité supérieure de contrôle d’Etat et de la lutte contre la corruption (ASCE/LC),  a présenté son rapport 2015, le 29 mai 2017, au Président du Faso, Roch Kaboré, apprend-on de la Direction de la Communication de la Présidence du Faso. Ce rapport 2015 contient, selon le président de l’ASCE, Luc Marius Ibriga, des investigations et contrôles réalisés dans 28 structures. 

Dans sa brève présentation du contenu du rapport 2015, le président de l’Autorité Supérieure de Contrôle d’Etat et de la Lutte contre la Corruption (ASCE/LC), Luc Marius Ibriga dévoile « des malversations qui ont été réalisées par des agents publics. A ce niveau, la somme des malversations s’élève à 31 milliards, 144 millions de F CFA environ ». 

Le président de l’ASCE/LC, face à cette situation, recommande « de changer de fusil d’épaule pour aller vers une démarche préventive. C’est ce qui a été engagé avec la réforme du statut des corps de contrôle pour que les inspections techniques deviennent les auditeurs internes des ministères ». Cela permettra, selon lui, d’anticiper les risques plutôt que de venir constater les faits déjà commis, lit-on dans le communiqué de la Direction de la Communication de la Présidence du Faso.

Pour les dossiers en justice, 55 au total, Luc Marius Ibriga note qu’il y a « une certaine lenteur » du fait « que les dossiers économiques ne sont pas prioritaires dans leur traitement au niveau de la justice ». Néanmoins, il souligne une amélioration dans la mise en œuvre des recommandations. 

En guise de recommandation, Luc Marius Ibriga propose d’améliorer le système de gestion financière qualifié de « très procédurier » et qui permet « des niches de corruption ». Pour lui, dans cette lourdeur n’empêche pas la corruption, mais en plus elle entraîne « une faible absorption des fonds mis à la disposition du Burkina Faso ». 

Burkina 24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *